Canal-U

Mon compte
Musée d'Archéologie du Jura

Le moulin d’Audin-le-Tiche (Moselle) (IXe siècle). Pierre Mille (Inrap)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/musee_archeologique_du_jura/embed.1/le_moulin_d_audin_le_tiche_moselle_ixe_siecle_pierre_mille_inrap.8865?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le moulin d’Audin-le-Tiche (Moselle) (IXe siècle). Pierre Mille (Inrap)

avec la collaboration de Pascal Rohmer (Inrap) et Luc Jaccottey (Inrap)

Du moulin d’Audun-le-Tiche, sans doute exclusivement construit en bois, ne subsistent que des éléments d’infrastructure, dont la conservation est due à un milieu hygromorphe et qui trahissent au moins deux états de construction.

Au premier état, daté par dendrochronologie de 840, appartiennent les fondations de la plate-forme. Le moulin a pu fonctionner sans bief, car il était possible d’installer une roue au cours de l’eau en faisant l’économie de la construction d’un canal d’amenée.

Le second état voit une seconde construction, datée de 851 par dendrochronologie.Divers bois Ḁottés, dont des aubes, datés de 969 par dendrochronologie attestent l’existence d’une ou plusieurs installations de meunerie situées en amont, conformément à un schéma classique à l’époque carolingienne.

La compréhension de l’organisation des structures n’est pas aisée car la fonction d’un nombre conséquent de pieux et piquets n’a pu être déterminée. D’autre part, leur implantation n’est sans doute pas conforme à la réalité car certains d’entre eux ont sans doute disparu du fait de crues ou de remplois après l’abandon du site.La présence de fibres de chanvre et de lin, conjointe à celle des maillets de bois et à des aménagements particuliers (les bassins), tout concorde à conclure que le teillage des fibres végétales constituait l’une des activités du moulin, sinon la principale. La seconde activité consistait en une meunerie classique de céréales, grâce aux meules horizontales en basalte.

La durée de vie d’une telle installation fut peut-être d’une centaine d’années, à en juger par les datations dendro-chronologiques. Celle-ci paraît considérable au regard de la fragilité apparente des structures, mais il faut tenir compte des opérations d’entretien et de réparations sans doute multiples qu’elle nécessitait. Quoi qu’il en soit, le site est abandonné en 950, soit volontairement, dans un contexte économique qui nous échappe, ou encore en conséquence d’une modiἀcation du régime des eaux

  •  
  •  
    Date de réalisation : 4 Novembre 2011
    Durée du programme : 25 min
    Classification Dewey : Archéologie et préhistoire
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Archéologie technique et théorique, Archéologie médiévale
    Collections : Colloque Archéologie des moulins hydrauliques, à traction animale et à vent des origines à l’époque médiévale 2011
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : MILLE Pierre, ROHMER Pascal, JACCOTTEY Luc
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : archéologie, moyen âge, moulin hydraulique
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés Musée d’Archéologie du Jura
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 De grandes meules gallo-romaines à entrainement par le centre en grès découvertes dans le nord de la France et en Belgique: aspects typologiques et techniques. Paul Picavet
 Nouvelles données pétrographiques sur les meules « en basalte » de Suisse. Vincent Serneels (Département de Géosciences, Université de Fribourg)
 Les moulins hydrauliques mis au jour sur le territoire français, Évolution technique, VIIIe-XIVe siècles. Pierre Mille (Inrap)
 Détection des moulins hydrauliques en milieu fluvial. Olivier Bauchet (Inrap)
 Les premiers moulins à nefs de la Saône et du Doubs (IIIe - Ve siècles). Louis Bonnamour (Musée Denon, Chalon-sur-Saône)
 Les moulins médiévaux du cours de la Marne. Olivier Bauchet (Inrap)
 Le moulin de Thervay : Evolution d’un site de meunerie de la période carolingienne à l’installation du domaine de l’abbaye cistercienne d’Acey (Xe - XIIe siècles). Gilles Rollier (Inrap), Olivier Girarclos (CNRS), Luc Jaccottey et Pierre Mille (Inrap)
 Un moulin du XIe siècle dans un ancien lit de la Thielle (Neuchâtel, Suisse). Daniel Pillonel et Nicole Plumettaz (Office et Musée d’archéologie de Neuchâtel)
 Breviandes (Aube) « Les Naurades », un moulin hydraulique du XIIe siècle. Raphaël Durost (Inrap), Stéphanie Lepareux-Couturier (Inrap)
 Un moulin hydraulique (fin XII•e - fin XIIIe s.) découvert à Bourges (Cher) : Données archéologiques et d'endrochronologiques.
 Un moulin médiéval en contexte littoral à Pennedepie (Calvados). Vincent Bernard (Université de Rennes 1)
 Colomby, « La Perruque » (Manche) : Un moulin à eau du XIe siècle dans son paysage. Vincent Bernard (CNRS, UMR 6566 CReAAH, Rennes)
 Les moulins de Moulay Idriss (Maroc). Laurent Vidal (Inrap Méditerranée) et Thibaud Canillos (doctorant en Archéologie Université de Franche-Comté, UMR 6249 Chrono-environnement)
 Un moulin en bois de la Iere moitié du Ier siècle à Art-sur-Meurthe « L’Embanie » en Meurthe-et-Moselle.
 Une villa, un moulin ? La meunerie hydraulique de la grande villa de Burgille (Doubs).
 Les moulins hydrauliques d’En Chaplix et des Tourbières à Avenches (Suisse).
 Un moulin hydraulique du IIIe siècle apr. J.-C. à Cham-Hagendorn (canton de Zoug, Suisse) − Des vestiges archéologiques de conservation exceptionnelle. Caty Schucany
 Le moulin à eau romain de Rodersdorf-Klein Bühl (canton de Soleure, Suisse).
 Le Moulin pendu gallo-romain sur pont antique dans le lit de l’Allier à Vichy.
 Meules hydrauliques et à traction animale antiques en Bourgogne/Franche-Comté. Luc Jaccottey (INRAP)
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte