Canal-U

Mon compte
Parole de chercheurs

Forum Nîmois - Charles GIDE - BEFFA 05 janvier 2015


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/parole_de_chercheurs/embed.1/forum_nimois_charles_gide_beffa_05_janvier_2015.20075?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
BEFFA Jean-Louis

Producteur Canal-U :
Parole de chercheurs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Forum Nîmois - Charles GIDE - BEFFA 05 janvier 2015

L’activité de notre association Charles Gide reprend, pour son cycle de conférences "le forum Nîmois Charle GIDE" Jean MATOUK président de l'assosiation et professeur des universités recoit, le 5 janvier 2016, au Lycée Alphonse DAUDET de Nimes Jean-Louis BEFFA

Est-il encore utile de présenter Jean Louis Beffa, aujourd’hui Président d’honneur d’une des plus anciennes, elle a été créée en 1665,  et plus grande, entreprise française : Saint-Gobain. Après Polytechnique et l’Ecole des mines, il y est entré, sauf erreur, en 1974, après sept ans au Ministère de l’industrie dans les carburants. Très vite il progresse et devient président de la filiale Pont à mousson, en même temps que directeur des canalisations et de la mécanique du groupe Saint-Gobain. Il aura dans cette fonction à gérer le difficile problème de l’amiante dont on découvre alors la nocivité sournoise, et qui, malheureusement, est incluse dans de nombreuses constructions.

Il devient directeur général du groupe en 1982, puis président directeur général en 1986

Ce n’est pas qu’un grand ingénieur et grand dirigeant. Il est aussi un collègue économiste éminent puisqu’il fonde avec le prix Nobel Robert Solow, le centre Saint-Gobain pour la recherche en économie en 2002.

Il a été président de Saint-Gobain jusqu’en 2007.

En tant qu’ancien haut fonctionnaire, et contre le vent dominant du libéralisme à tout crin, il rédige à la demande de Jacques Chirac, un rapport prônant une nouvelle politique industrielle, dans laquelle l’Etat doit jouer une rôle moteur ou central, à lui de nous le dire. Puis il fonde l’outil d’une telle relance de l’industrie sous forme de l’Agence de l’innovation industrielle

Il récidive en quelque sorte en 2012, avec un livre intitulé : «  La France doit choisir », toujours dans le sens d’une vraie stratégie industrielle menée par l’Etat, pour résorber un déficit commercial récurrent qu’il attribue, comme nous tous, à la lente désindustrialisation qui se poursuit toujours. Et il recommande de revenir sur les orientations trop libérales  des dernières décennies.

Toujours dans le même sens, il a publié au Seuil en 2015 «  Les clés de la puissance ». Situant son analyse dans le cadre géopolitique d’un duopole sino-américain dominant le monde, il propose ces quatre « clés » qui sont l’industrie exportatrice, les nouvelles technologies, l’énergie et les capacités militaires.

Je dois dire que je partage assez bien ses vues, mais je lui propose ce soir, et soumets à sa critique, une analyse différenciée. Je combats la vision faussement marxiste d’un capitalisme qui aurait commencé avec l’industrialisation à la fin du XVIIIème siècle en Grande Bretagne, laquelle a dominé le monde économique après l’effondrement français suite à la guerre de Sept ans et la défaite militaire napoléonienne. Le capitalisme est bien plus ancien, à mon sens.

En fait dès que les serfs ont commencé à sortir des domaines seigneuriaux, à partir du XII-XIIIème siècle, pour vendre dans les villes les surplus qui leur restaient après les prélèvements des seigneurs, il y a eu capitalisme car chacun d’entre eux cherchaient à accumuler leurs bénéfices sur leur tête, caput, capitis, capitalisme. Certains quittèrent les domaines et s’installèrent à demeure dans les bourgs, formant les premiers bourgeois. Le capitalisme est donc un phénomène naturel dès le début, et des centaines de milliers de petites entreprises en sont la base. Qu’ensuite avec, effectivement l’industrialisation, les entreprises aient grossi, soient devenues, dans certains cas, des bagnes pour les ouvriers, et même leurs enfants, aucun doute ! Mais le principe d’accumulation pour investir, lui, a toujours existé. Marx le décrit d’ailleurs fort bien et fort justement, mais ceux qui ont prétendu faire doctrine politique à partir de ses analyses, et faire disparaître le profit, ont échoué et échoueront toujours. Il n’y a pas de croissance économique donc d’emploi sans entreprises privées qui investissent et embauchent, ce pour quoi elles doivent faire des profits, accumuler.

La structure de l’économie est toujours la même. A la base des millions de très petites entreprises, avec moins de 10 salariés, puis en France du moins, environ 165.000 PME, dont certains deviennent, selon la classification moderne de l’INSEE, des Entreprises de taille intermédiaires (250 à 5.000 salariés et jusqu’à un milliard de chiffre d’affaires), enfin une centaine de grandes et très grandes entreprises, dont les fameuses 40 d’Euronext, qui en fait structurent plus ou moins sous elles, le tissu industriel.

Différence France-Allemagne. Nous n’avons, selon les chiffres de notre ami Patrick Artus, environ 5.000 ETI en France contre 25.000 en Allemagne. Or, ce sont elles qui sont au cœur de l’exportation. C’est l’explication de notre déficit commercial récurrent, alors, notons le bien, que la facture pétrolière française est bien plus faible que celle de l’Allemagne.

Les raisons de ce faible nombre d’ETI en France, toujours selon Artus ? 1). Ayant, comme toutes nos entreprises, de trop faibles fonds propres, elle sont vite absorbés par les grands groupes, qui savent mal gérer d’en haut ces entreprises normalement familiales.2) Il y a en France des obstacles évidents à l’accumulation, donc à l’investissement et l’emploi, que l’actuel gouvernement tente de lever aujourd’hui, 3) enfin, la faiblesse des fonds propres entraîne des difficultés de financement. J’ajoute, et j’en termine, un facteur anthropologique. Nous sommes un pays, sauf en Alsace, Bretagne, Pays Basque, de familles nucléaires égalitaires, alors que l’Allemagne est un pays de famille souche. Chez nos voisins il y a toujours un enfant pour reprendre l’entreprise, comme autrefois les terres. L’horizon du chef d’entreprise est donc plus long qu’en France, ou dans un grand nombre de cas, les enfants préfèrent la finance, les professions libérales. Horizon plus long égale plus d’investissements plus lourds, et plus d’emplois !

On comprend donc bien qu’effectivement l’Etat doit pallier ces défauts fondamentaux et jouer un rôle central dans le pilotage de l’industrie. Mais, pour innover, rien de vaut la petite structure. Qui, malheureusement, chez nous, ne trouve pas de fonds propres. Notre épargne est moins entrepreneuriale, plus foncière, immobilière, boursière !  Comment ce pilotage étatique peut-il faire éclore et fleurir, plus grossir, les « startup » qui devraient devenir les géants de l’informatique et du net, qu’elles sont devenues aux Etats-Unis ? C’est par cette question Jean Louis Beffa que je vous passe avec beaucoup d’intérêt, la parole.

  •  
    Label UNT : AUNEGE
  •  
    Date de réalisation : 5 Janvier 2016
    Durée du programme : 99 min
    Classification Dewey : Economie internationale
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau, niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD), Formation continue
    Disciplines : Economie internationale et mondialisation
    Collections : FORUM NIMOIS
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : BEFFA Jean-Louis
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : entreprises, géopolitique, start-up
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI - 12-SEPTEMBRE-2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - REVERCHON - 26 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KHAN - 05 JUIN 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SAND - 16 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER - 3 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DUHAMEL - 22 septembre 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DEBREY - 28 SEPTEMBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CAYROL - 24 mai 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DOWEK - 8 mars 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - LACROIX - 10 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CLERC - 11 JANVIER 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DASSONVILLE - 09 NOVEMBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - WEINMANN - 12 OCTOBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CLERC - 11 JANVIER 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DE LUMLEY - 14-SEPTEMBRE-2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - HALLE - 18 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER 04 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BIDAR 20 Avril 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SERVENT 23 FEVRIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KREBS 9 FEVRIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - HILAIRE 20 DECEMBRE 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA 12 JANVIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - VEDRINE - 31 mai 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - COLOSIMO - 2 juin 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SIRIGU - 11 mai 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - GALLOIS 15 - novembre 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ROUSSEAU 17 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SERVAN SCHREIBER - 28 avril 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ABEL - 5 avril 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - RENOUARD - 30 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - TESTARD - 03 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BITTOUN -17 fevrier 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - FILIU - 28 janvier 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BENCHAÂBANE - 17 décembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Philippe KOURILSKY - 19 novembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Jérôme CLÉMENT - 05 novembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Henry de LUMLEY - 29-octobre-2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Tarik RAMADAN et Olivier ABEL - 3 décembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Régis DEBRAY - 21 octobre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Patrick ARTUS - 8 Octobre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI--STROHL
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KAHN (2)
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DOCKES-CARTAPANIS - 27 novembre 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CHEVALIER - 8 octobre 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - TRICHET - 14 mars 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - RESSEGUIER - 16 mars 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA - Janvier 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SALAS - 11 décembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CHEBEL-GODIN - 25 mars 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - GABBAI - 11 avril 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KAHN - 14 Novembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER - 30 mai 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA - 21 février 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI - 4 décembre 2012
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ROCQUET - 20 décembre 2012
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CORIS - 24 Octobre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - NAHUM - 12 Septembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MARTIN - 10 Octobre 2013
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte