Canal-U

Mon compte
Parole de chercheurs

Forum Nîmois - Charles GIDE - CLERC - 11 JANVIER 2018


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/parole_de_chercheurs/embed.1/forum_nimois_charles_gide_clerc_11_janvier_2018.25439?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Parole de chercheurs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Forum Nîmois - Charles GIDE - CLERC - 11 JANVIER 2018

L’activité de notre association Charles Gide reprend, pour son cycle de conférences "le forum Nîmois Charle GIDE" Jean MATOUK président de l'assosiation et professeur des universités recoit, le 2 juin 2016, à la maison du protestantisme à Nîmes, Christine Clerc

Chers amis,

Je suis très heureux de vous retrouver ce soir pour notre première conférence de 2018, avec notre amie Christine Clerc qui, chaque dimanche matin, nous livre dans notre quotidien régional des analyses toujours fines et pertinentes empreintes d’un féminisme affirmé – elle a d’ailleurs consacré deux livres aux « tigresses » et aux « conquérantes » -, mais de bon aloi

Je vous présente, en tous cas, ou plutôt je vous confirme, à toutes et tous les meilleurs vœux de notre Conseil d’administration et les miens propres pour l’ « an que ven ». Qu’il réalise tous vos souhaits. Que je vous vois le plus nombreux possible, le plus souvent possible dans nos conférences, en bonne santé et plein de questions en puissance.

Est-il besoin de vous présenter à nouveau Christine qui est déjà venue une première fois le 30 avril 2014 autour de son livre précité, qui fait le portrait de « douze femmes à l’assaut du pouvoir », et une seconde fois, le 19 mars 2015, pour dialoguer avec Latifa Ibn Ziaten.

Journaliste à l’Express avec Françoise Giroud puis au Point avec Claude Imbert, puis à Elle et au Figaro et Figaro magazine. J’arrête de citer les organes de presse pour lesquels elle a faut de magnifiques grands reportages. Elle se définit, aujourd’hui comme une journaliste indépendante.

A ma connaissance elle a publié 21 livres dont je n’énumère que les plus récents

  • En 2017, chez Laffont, « J’ai vu cinq présidents faire naufrage ». Le sixième, s’il te lit, doit croiser les doigts !
  • En 2016, Victor Hugo amoureux aux Editions Rabelais. Il s’agit de son amour des femmes. Mais j’adore son amour de l’Europe dans un discours formidable prononcé au Congrès de Paris en 1849, que je tiens pour le premier acte fondateur de l’Union européenne.
  • En 2016, encore, « Le tombeur du général » pour lequel elle vient ce soir nous charmer
  • En 2014 Tout est fichu ! Les coups de blues du général chez Albin Michel
  • Et enfin »Les conquérantes » que j’ai déjà cité, en 2013 aux Editions NL
  • En 1982 elle avait publié « Le bonheur d’être français » qui lui avait valu le prix Albert Londres

Quatre livres ou il est question de de Gaulle, et quatre du Chirac intime. Comme le Midi Libre le disait ce matin Christine a eu pour notre général une grande affection !

Il est donc, en tous cas, plus que légitime de la présenter comme écrivaine et journaliste.

Mais venons-en à son sujet d’aujourd’hui : mai 1968. Les analyses rétrospectives de cet évènement vont se succéder dans les semaines qui viennent. L’Expresse du 27 décembre, lui est consacré en grande partie . « Plus qu’une explosion, Mai 68 fut ne lame de fond dont les effets sur la société se font encore sentir aujourd’hui » écrit Mathieu Scherrer qui a coordonné ces analyses ? Suivent , à quelques pages d’intervalle, deux séries de graphiques qui plantent le décor démographique et économique et social depuis l’évènement , puis un article sur la substitution des migrants réfugiés d’aujourd’hui , aux immigrés espagnols et portugais de 1968, en passant par les immigrés maghrébins des années 80 et suivantes « Un mouvement est lancé, par une jeunesse rebelle nous dit Pascal Ory, qui ayant échoué à changer les institutions, a quand même changé la société en profondeur » et il ajoute ,dans une envolée qui ne manque pas de pertinence , qu’on « est passé du gauchisme généralisé aux gauchismes au pluriel, féministe, écologiste et régionaliste » , ce qui , à mon sens , est un héritage plutôt positif. Puis vient une analyse de Philippe Raynaud, auteur de l’Esprit de la Vème république, qui estime que de Gaulle a été notre dernier grand homme (merci pour tous les autres), mais ajoute que « plusieurs points rapprochent Macron du gaullisme »

Deux autres écrivains, Denis Tillinac et Pascal Bruckner répondent ensuite à la question « Mai 1968, début de l’américanisation ? ». Retrouvant la thématique de notre cher ami Régis Debray. Denis Tillinac répond par l’affirmative, le second pense que mai 1968 fut surtout le dernier sursaut de l’hégémonie communiste sur l’intelligentsia, et le début de l’entrée dans ce qui appelle l’hédonisme démocratique.

Pour l’ambiance, je ne résiste pas à vous citer, comme l’Express, un certain nombre d’expression, de mai 68 ? Un petit coup de jeune ! : « Cours , camarade , le vieux monde est derrière toi »

  • « Soyez réaliste demandez l’impossible »
  • « On ne peut pas dormir tranquille lorsqu’on a ouvert une fois les yeux »
  • Evidemment, « Faites l’amour, pas la guerre !» ,
  • « Il est interdit d’interdire ! »
  • « Sous les pavés la plage ! »

Et, ce qui vous a encore aujourd’hui un certain goût de vérité : « Fermons la télé, ouvrons les yeux ! »

L’express termine par une question significative aussi : Où est passé Jean Paul Sartre qui allait distribuer les tracts révolution aires aux stations de métro, avec les Mao Spontex ? Philippe Gavi, le fondateur de Libé ose écrire : « Quand je parle de lui à des jeunes, j’ai l’impression d’évoquer vingt mille lieux sous les mers » Les excès de Sartre, malgré la grande qualité de sa réflexion antérieure, n’ont pas été payant. Du fameux duel, aujourd’hui, c’est Camus qui est sorti vainqueur.

Mais venons en pour finir, Christine, à ton « Tombeur du général », le titre est clair. Tu considères que, malgré la victoire immédiate de de Gaulle en 1968, avec un raz de marée électoral aux élections de juin 1968, Daniel Cohn Bendit, aura été le début du générique de fin pour notre grand homme.

Ton livre est une remarquable fiction. Il imagine que le vieux lion avant de s’envoler pour Baden Baden, retrouver le général Massu et s’assurer de sa fidélité si une guerre civile se déclarait en France, décide de recevoir secrètement Daniel Cohn Bendit, à l’origine de ces évènements qui ont plus qu’ébranlé son pouvoir.

Daniel Cohn Bendit, qui a réussi à lancer le Mouvement du 22 mars et allait littéralement soulever la France, engage donc, selon ta fiction, un dialogue avec de Gaulle, dans lequel tu as l’habileté de faire passer ton admiration bien connue pour de Gaulle , mais aussi une admirations certaine pour ce « juif anarchiste allemand », selon Georges Marchais, qui avait à se faire pardonner son travail en Allemagne .

Très franchement d’ailleurs la suite de sa carrière politique a montré que le dit Daniel – 73 ans aujourd’hui- avait un réel talent. D’abord élu des Verts au Bundestag, puis de ces mêmes Verts à l’Assemblée européenne, puis tête de liste aux européennes françaises de 2009, il annoncera en 2010 que finalement, il est favorable au capitalisme et à une écologie qui prenne acte de l’économie de marché ». Un pragmatisme étonnant de la part du leader de Mai 1968

Mais de Gaulle lui aussi fut un immense pragmatique. Son RPR, sous la quatrième République, s’opposa au Traité de Rome. Mais il le mit en œuvre dès 1958. Il cria « Algérie française » de la terrasse du Gouvernement général à Alger et quatre ans plus tard, il faisait voter l’indépendance. Il était favorable au capitalisme, mais il tenta d’y introduire les trois participations, au revenu, à la gestion, et au capital. . Et entre temps il avait autorisé la pilule !

Ce sont deux pragmatiques par destination, finalement, Christine dont tu as écrit le dialogue imaginaire. Nous t’écoutons avec la plus grande attention.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI - 12-SEPTEMBRE-2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - REVERCHON - 26 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KHAN - 05 JUIN 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SAND - 16 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER - 3 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DUHAMEL - 22 septembre 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DEBREY - 28 SEPTEMBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CAYROL - 24 mai 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DOWEK - 8 mars 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - LACROIX - 10 AVRIL 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CLERC - 11 JANVIER 2018
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DASSONVILLE - 09 NOVEMBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - WEINMANN - 12 OCTOBRE 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DE LUMLEY - 14-SEPTEMBRE-2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - HALLE - 18 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER 04 mai 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BIDAR 20 Avril 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SERVENT 23 FEVRIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KREBS 9 FEVRIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - HILAIRE 20 DECEMBRE 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA 12 JANVIER 2017
 Forum Nîmois - Charles GIDE - VEDRINE - 31 mai 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - COLOSIMO - 2 juin 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SIRIGU - 11 mai 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - GALLOIS 15 - novembre 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ROUSSEAU 17 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SERVAN SCHREIBER - 28 avril 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ABEL - 5 avril 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - RENOUARD - 30 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - TESTARD - 03 mars 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BITTOUN -17 fevrier 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - FILIU - 28 janvier 2016
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BEFFA 05 janvier 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - BENCHAÂBANE - 17 décembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Philippe KOURILSKY - 19 novembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Jérôme CLÉMENT - 05 novembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Henry de LUMLEY - 29-octobre-2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Tarik RAMADAN et Olivier ABEL - 3 décembre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Régis DEBRAY - 21 octobre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - Patrick ARTUS - 8 Octobre 2015
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI--STROHL
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KAHN (2)
 Forum Nîmois - Charles GIDE - DOCKES-CARTAPANIS - 27 novembre 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CHEVALIER - 8 octobre 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - TRICHET - 14 mars 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - RESSEGUIER - 16 mars 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA - Janvier 2014
 Forum Nîmois - Charles GIDE - SALAS - 11 décembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CHEBEL-GODIN - 25 mars 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - GABBAI - 11 avril 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - KAHN - 14 Novembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ADLER - 30 mai 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - AGLIETTA - 21 février 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MAFFESOLI - 4 décembre 2012
 Forum Nîmois - Charles GIDE - ROCQUET - 20 décembre 2012
 Forum Nîmois - Charles GIDE - CORIS - 24 Octobre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - NAHUM - 12 Septembre 2013
 Forum Nîmois - Charles GIDE - MARTIN - 10 Octobre 2013
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte