Canal-U

Mon compte
PLU PATRIMONIAL

09. Italie : La protection des biens culturels et des paysages patrimonialisés par les documents d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Le cas de la région du Piémont


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/plu_patrimonial/embed.1/09_italie_la_protection_des_biens_culturels_et_des_paysages_patrimonialises_par_les_documents_d_urbanisme_et_d_amenagement_du_territoire_le_cas_de_la_region_du_piemont.50355?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
PLU PATRIMONIAL
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


09. Italie : La protection des biens culturels et des paysages patrimonialisés par les documents d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Le cas de la région du Piémont

Intervention de Giacomo PETTENATI

Département culture, politique, société, Université de Turin, Italie


L'article 9 de la Constitution de la République italienne (1947) note que « La République (...) protège le paysage et le patrimoine historique et artistique de la Nation ». La responsabilité de la protection du patrimoine bâti et paysagère appartient donc de l'Etat central, qui l'exerce à travers le système de Surintendance (sovrintendenze) qui le représentent à l'échelle locale. Cependant, depuis la loi d'urbanisme de 1942 (n° 1150), la compétence de l’urbanisme est confiée principalement aux administrations locales, en particulier municipales, qui approuvent et appliquent les plans réglementaires municipaux (piani regolatori generali) qui doivent tenir compte des avis des surintendances et des réglementations nationales et régionales concernant la protection et la patrimonialisation des biens culturels et paysagers. Au fil des décennies, la législation italienne en matière d’urbanisme et d’aménagement du territoire s'est enrichie de compétences territoriales intermédiaires, notamment à travers des documents stratégiques à l'échelle régionale (Plans Territoriaux et Plans Régionaux de Paysage) renforcée suite à la réforme constitutionnelle de 2001 qui définit le gouvernement du territoire en tant que sujet concurrent entre l'État et les régions. Dans ce contexte, la question des relations entre les documents, les réglementations et les acteurs publiques en matière de protection du patrimoine bâti et paysager en Italie, est donc avant tout une question de relations entre échelles. Cette contribution vise à étudier ces questions, avec des réflexions générales et des exemples spécifiques, en particulier dans le cas de la région Piémont.


Docteur en planification territoriale et développement local du Politecnico de Turin en 2014, avec une thèse sur la territorialisation de la Liste du patrimoine mondial dans le cas des paysages culturels italiens. Il est actuellement chercheur post-doctoral au Département de Culture, Politique et Société de l'Université de Turin. Ses principaux thèmes de recherche concernent la géographie de l'alimentation, le développement rural et les territoires de montagne, la capitalisation et la gestion du paysage, la cartographie participative.




 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte