Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Genre et fratrie dans les portraits de famille vénitiens du XVIe siècle / Fabien Lacouture


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/genre_et_fratrie_dans_les_portraits_de_famille_venitiens_du_xvie_siecle_fabien_lacouture.10357?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Genre et fratrie dans les portraits de famille vénitiens du XVIe siècle / Fabien Lacouture

Genre et fratrie dans les portraits de famille vénitiens du XVIe siècle / Fabien Lacouture. In "Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours", colloque international organisé par le laboratoire France Méridionale et Espagne: histoire des sociétés, du Moyen Âge à l'époque contemporaine (Framespa) de l'Université Toulouse II-Le Mirail et par le le Centre de recherches historiques de l'Ouest (Cerhio), Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 22-23 mars 2012. (Ce colloque de Toulouse constitue la seconde partie d'un double colloque international dont la première partie s'est tenue à Rennes, les 1er et 2 décembre 2011).
Session 3 : Genre et fratrie, 23 mars 2012.

Contrairement aux portraits en pied qui sont assez rares, les portraits de groupes peuplaient les murs des palais vénitiens au XVIe siècle. Avec leur aspect d'apparat ces portraits, soumis à des règles traditionnelles et cependant composés aussi selon le bon vouloir du commanditaire, représentent l'ensemble de la famille : les parents, parfois les grands-parents, mais surtout la progéniture. Certains de ces tableaux étaient combinés avec des scènes religieuses (Le souper à Emmaüs, L'adoration de la Vierge par la famille Cuccina, de Véronèse) et d'autres non (le diptyque de La famille Da Porto de Véronèse, Portrait de la famille Soranzo du Tintoret et Portrait de famille par Cesare Vecello, parent du Titien).
Dans ces œuvres, frères et sœurs sont présents autour de leurs parents pour donner une image grandiose de la famille. La construction ne souffre aucune improvisation : leur attitude, les attributs qui leur sont donnés ont été mûrement réfléchis par les peintres. Ces éléments ont un sens précis : ils servent à établir une distinction nette entre frères et sœurs est avant tout spatiale puisqu'ils ne partagent pas le même espace pictural. Mais cette séparation est également sociale.
Les jeunes fils et les jeunes filles de ces familles ne sont en effet pas promis au même destin social, et les peintres, à travers de nombreux outils picturaux, établissent chacun d'entres eux à sa juste place, d'une manière qui ne pouvait qu'être évidente aux yeux des contemporains. Ces questions ont à faire avec la localisation des figures, dans la géométrie du tableau et les unes par rapport aux autres, ainsi que dans la gestuelle, libre ou contrainte selon les âges et ce qu'on attend des sexes. Les attributs également marquent une distinction très nette entre garçons et filles : dans le Double portrait de la famille Da Porto, l'enfant Adriano porte à sa ceinture une épée qui annonce son futur militaire.
Mais il faut noter malgré tout que les peintres ont tendance à nuancer cette séparation sociale en exploitant picturalement  ce que les frères et sœurs ont en commun : l'enfance. Titien, Véronèse, Lotto, comprennent parfaitement qu'avant que l'éducation parentale ne vienne en faire des garçons ou des filles, les enfants se retrouvent entre eux, certes séparés, mais dans un même espace qui diffère de l'espace familial et parental. Ils s'y retrouvent, filles ou garçons, avant tout pour jouer et transcendent, par des gestes et des regards, les conventions sociales qui les séparent.
L'analyse de ces marqueurs identitaires et sexuels permet de porter un regard sur l'articulation des notions de fratrie et de genre et sur la différence qui était faite entre frères et sœurs. La distinction inhérente "par nature" au sexe se voyait renforcée comme fait social, par une gamme d'attitudes, de poses, d'attributs également genrés, qui permettaient, au sein de la hiérarchie consubstancielle aux familles vénitiennes du XVIe siècle, une lisibilité parfaite de la place présente et à venir des différents enfants.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 23 Mars 2012
    Durée du programme : 21 min
    Classification Dewey : Sociologie des relations entre frères et soeurs, Histoire de l'Italie, Dynasties, familles royales, noblesse
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)
    Disciplines : Histoire de l'art
    Collections : Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : LACOUTURE Fabien
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : peinture (thèmes et motifs), relations frères-soeurs, histoire des représentations, Italie (16e siècle), enfants (dans la peinture)
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours : ouverture du colloque / Fabrice Boudjaaba, Christine Dousset, Sylvie Mouysset
 Indivision et seigneurie entre frères à travers les successions féodales en Rouergue au XIVe siècle / Emmanuel Johans
 Faux frères-âmes sœurs ? Les relations ambiguës entre les bâtards royaux et les héritiers de la Couronne / Véronique Garrigues
 Des scènes du quotidien aux scènes historiques, images de frères et sœurs dans la peinture du XIXe siècle / Michaël Vottero
 "Knit together in brotherly society". L'idéal fraternel au sein des corporations de métiers londoniennes dans la seconde moitié du XVIe siècle : l'exemple des spectacles / Olivier Spina
 "Le gardien de mon frère" : les relations adelphiques dans le christianisme, entre le meurtre d'Abel et les "frères en Christ" / Anne-Laure Zwilling
 Vigilantes de la sexualidad femenina, defensores del honor familiar. Hermanos guardianes de sus hermanas. El caso español de los Tiempos Modernos (siglo XVII-XVIII) / Marta Ruiz Sastre
 Fratries et fraternités en Italie entre le Risorgimento et la Première Guerre mondiale, ou comment la littérature vient au secours de l'histoire / Isabelle Payet
 L'évolution des attitudes dans la relation frère-sœur du XVIe au XVIIIe siècle / Michel Nassiet
 Parcours scolaires et socialisation du genre : frères et sœurs au sein des familles nombreuses / Julien Bertrand, Olivier Vanhée
 Frères, sœurs, contes de fées, peintures et correspondance : raconter, taire, imaginer les ressemblances dans les familles italiennes (XVIIe siècle) / Benedetta Borello
 La sœur dans la fratrie à travers l'étude des factums d'avocats (France, 1770-1780) / Géraldine Ther
 Cain y Abel. Conflictividad fraternal en el Reino de Aragón (siglos XVIII y XIX) / Francisco J. Alfaro Pérez
 Représentation de l'amitié masculine fraternelle dans les récits de vie des soldats à la fin de l'Ancien Régime / Naoko Seriu
 Frères et sœurs de Caïn. Le lien fraternel à l'épreuve du crime au XVIIIe siècle / Julie Doyon
 Aimer son frère, haïr sa sœur : affects et patrimoine dans la société roumaine (1700-1830) / Constanta Vintilă-Ghiţulescu
 Différence et indifférence. Le genre de la transmission et ses conséquences à partir des exemples parisiens et normands sous l'Ancien Régime / Jérôme-Luther Viret
 Vivre un idéal de fraternité universelle : la "Tribu Arc-en-ciel" de Joséphine Baker / Yves Denéchère
 Transmettre aux frères et sœurs : étude des liens adelphiques dans des testaments roussillonnais du XVe siècle / Laurence Alessandria
 Des liens d'amour et d'intérêt : système d'héritage, dotation et relations entre frères et sœurs dans l'Italie moderne (Turin XVIIIe siècle) / Béatrice Zucca Micheletto
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte