Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Langue sage, langue folle. Sur un mythe contemporain des rapports entre langue latine et langue romane en littérature médiévale / Michel Banniard


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/langue_sage_langue_folle_sur_un_mythe_contemporain_des_rapports_entre_langue_latine_et_langue_romane_en_litterature_medievale_michel_banniard.11716?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Langue sage, langue folle. Sur un mythe contemporain des rapports entre langue latine et langue romane en littérature médiévale / Michel Banniard

Langue sage, langue folle. Sur un mythe contemporain des rapports entre langue latine et langue romane en littérature médiévale / Michel Banniard. In journée d'études "Autour du drame liturgique médiéval du Sponsus", co-organisé par le Département Lettres modernes, cinéma et occitan de l'Université Toulouse II-Le Mirail et le Festival Déodat de Séverac et dont la coordination a été assurée par Joëlle Ginestet et les étudiants du master Métiers de la Culture et du Patrimoine en Pays d'Oc. Université de Toulouse II-Le Mirail et Ostal d'Occitania, 21-22 novembre 2012. 

Dans la communauté des spécialistes de la littérature médiévale, une idée est répandue comme un locus communis, l’existence prégnante d’un rapport diglossique entre le latin et le roman au Moyen Age. Sous ce terme qui a fait florès, les chercheurs ont placé des quantités de situations qui n’ont souvent que peu de rapport avec une situation correspondant au type nommé. Dans le cas particulier du rapport entretenu au niveau des représentations et des mentalités dans le monde des lettrés médiévaux, en schématisant un peu, le critère essentiel à l’œuvre dans les descriptions contemporaines (j'entends par là depuis le 20e siècle) est le suivant : le latin, « langue sage » est constamment en position dominante par rapport au roman, « langue folle ». L’abondance de la bibliographie en atteste : le modèle est présent partout, au moins en arrière-plan, chez les latinistes, les romanistes, les historiens de la culture, et les historiens de la littérature. 
Un avatar récent de ce modèle figure dans la présentation du Sponsus lui-même dans le papier d’annonce, dont l’orientation doit sûrement quelque chose aux travaux d’ Y. Cazal. Après bien d’autres, Y. Cazal s’interroge doctement sur une répartition hiérarchisée de l’emploi du latin et du roman en insistant sur la subordination du second par rapport au premier sur des critères de valeur culturelle et religieuse. Son étude porte sur un ensemble de monuments qui, effectivement, mettent en œuvre les deux langues, les pages consacrées au Sponsus s’intégrant dans une enquête plus vaste, tout en s’appuyant longuement sur ce dernier pour donner leur point d’orgue à ses thèses. 
La position de cette communication est la suivante : la distinction fonctionnelle de type diglossique est dépourvue de sens autrement que dans l’imagination des chercheurs contemporains influencés par le topos qui présente l’avantage d’orner les travaux contemporains d’un paramétrage apparemment scientifique, donc confortable. La proposition avancée ici, comme dans d’autres communications, et en cohérence avec d’autres chercheurs qui se sont hasardés hors des sentiers battus, est de déconstruire le modèle usuel, statique (domination diglossique), au profit d’un modèle innovant, dynamique (conquête d’un acrolecte). 

... la suite à lire dans l'onglet "Documents pédagogiques".

  •  
  •  
    Date de réalisation : 21 Novembre 2012
    Durée du programme : 36 min
    Classification Dewey : Langues romanes. Français, Langues italiques. Latin, Critique et histoire de la littérature (500-1499 : critique et histoire de la littérature médiévale, Moyen âge)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Linguistique, Disciplines connexes (sociolinguistique, psycholinguistique…)
    Collections : Autour du drame liturgique médiéval du Sponsus
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : BANNIARD Michel
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : langues romanes, littérature médiévale, langues latines
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte