Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Le mouvement socialiste en exil face au défi de l'émigration économique espagnole en France et en Belgique (1956-1975) / Bruno Vargas.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_mouvement_socialiste_en_exil_face_au_defi_de_l_emigration_economique_espagnole_en_france_et_en_belgique_1956_1975_bruno_vargas.14350?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le mouvement socialiste en exil face au défi de l'émigration économique espagnole en France et en Belgique (1956-1975) / Bruno Vargas.

Le mouvement socialiste en exil face au défi de l'émigration économique espagnole en France et en Belgique (1956-1975) / Bruno Vargas. In Journée d'études "Regards croisés par delà les frontières : échanges, migrations et perceptions indentitaires (XXe-XXIe siècles) organisée par l'Institut de Recherche et d'Études Culturelles (IRIEC) de l'Université de Toulouse II-Le Mirail, et coordonnée par Cécile Mary Trojani et Marie-Louise Ollé, 7 février 2014.

A la fin des années 1950, l'Espagne, poussée par le FMI et la Banque mondiale, met en place un plan de stabilisation et de libéralisation au moment où le reste de l'Europe vit les "Trente glorieuses" et que les pays en développement avec une croissance de 7% vont avoir besoin de main d'oeuvre. Ce plan de stabilisation va induire un chômage important en Espagne et l'exil en plusieurs vagues de milliers de migrants économiques espagnols. Pendant la période franquiste,  1959 et 1974, un peu plus de 600000 espagnols (officieusement plus de 1 200 000 de personnes) vont venir travailler en France, majoritairement dans de petites entreprises du secteur de la construction (55%), dans l'agriculture (15%) et dans les services à domicile (55% des femmes, dans la région parisienne), c'est à dire dans des petites structures artisanales ou familiales sans syndicat ni culture syndicale. Les vieux militants espagnols de l'Union générale des travailleurs (Unión General de Trabajadores), l'UGT, syndicat socialiste espagnol installé en France depuis 1939, vont accueillir les jeunes migrants économiques espagnols en pensant les former pour constituer la relève socialiste à la mort de Franco.

* Illustration du programme et du générique de la séquence vidéo d'après une oeuvre de Lourdes DE LA VILLA LISO ("El barco que toca los ojos", 2002).

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Regards croisé par delà les frontières (II) : échanges, migrations et perceptions identitaires (mondes ibériques XXe-XXIe siècles). Présentation / Marie-Louise Ollé
 La Frontera del Otro: utopia y versiones alternativas en "La pelicula del Rey" de Carlos Sorin (Argentina, 1986) / Hector Ruiz Rivas
 De la tradition de l'ayahuasca au tourisme chamanique en Amazonie péruvienne / Catherine Heymann
 El diario de viaje "Volcanes dormidos" de Rosa Regas y Pedro Molina Temboury: miradas hispanicas sobre el istmo centroamericano en el siglo XXI / Monica Albizurez Gil
 Rencontre écriture et frontières / Laura Alcoba, Antonio Altarriba.
 Regards croisés sur l'exil espagnol en France / Placer Thibon
 De quelques mobilités à travers les Pyrénées à l'époque contemporaine / Alet Valero
 Fronterizos, emigrantes e indianos. Identidades en el norte español en el largo siglo XVIII / Alberto Ángulo Morales
 Échanges entre colonies américaines et métropole dans le Royaume d'Espagne au XVIIIe siècle : les cas d'Antonio Porlier et Nicolás de la Cruz y Bahamonde / Émilie Cadez
 Imágenes de Francia en la literatura de la España del siglo XVIII / Elena de Lorenzo Álvarez
 "L'Histoire véritable de la planète Mars", selon Henri de Montgolfier : le voyage interplanétaire et l'apprentissage de l'autre / Maria Luisa Malato
 Garbanzos, pucheros et autres curiosités / Sylvie Baulo
 Desconocidos y compatriotas. Tensiones identitarias entre paisanos franceses en los montes argentinos / Ana Maria Risco
 Lábiles fronteras entre Clasicismo y Romanticismo en el Rio de la Plata / Luis Marcelo Martino
 Larra et son "autre" : chronique d'une autodestruction / Christine Silanes
 Regards croisé par delà les frontières : échanges, migrations et perceptions identitaires (mondes ibériques XVIIIe-XIXe siècles). Clôture de la journée / Marie-Louise Ollé
 Regards croisés par delà les frontières : échanges, migrations et perceptions identitaires (mondes ibériques XVIIIe-XIXe siècles). Présentation / Cécile Mary Trojani
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte