Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Remarques sur les modalités d'intervention auprès des adolescents / Vincent Cornalba


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/remarques_sur_les_modalites_d_intervention_aupres_des_adolescents_vincent_cornalba.13115?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Remarques sur les modalités d'intervention auprès des adolescents / Vincent Cornalba

Remarques sur les modalités d'intervention auprès des adolescents / Vincent Cornalba, in "L'adolescent, son psychothérapeute et son psychanalyse", colloque organisé par le Laboratoire Clinique Psychopathologique et Interculturelle (LCPI) -axe 1, Psychopathologie psychanalytique et des âges de la vie- et la revue « Adolescence », Université Toulouse II-Le Mirail, 23 mai 2013.

Entre impasse subjective et remaniements narcissiques et objectaux, les problématiques ouvertes à l’adolescence ont montré que le degré de présence et d’intervention constitue un élément central dans la pratique clinique auprès de l’adolescent. La clinique de l’adolescent implique d’envisager l’intervention sous la double règle du devoir d’intervention et de la réception de l’adresse. La parole adolescente par la primauté qu’elle instaure souvent de la forme sur le fond institue une redéfinition des conditions de la rencontre. La parole devient alors un outil de la rencontre avant d’être un outil de communication. Les conditions préliminaires au travail psychotérapeutique avec l’adolescent nécessitent du thérapeute qu’il tienne compte de ce qui procède de la mouvance lors de la prise de contact et ré-inscrit, à chaque nouvelle rencontre, le refus d'une approche uniformisante tout en lui assurant la promesse d'une possible résolution. Une communication sur le registre de "l'oblique" dans la clinique de l'adolescent.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte