Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Un code typographique pour incarner la voix dans l'écriture / Laurent Colomb


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/un_code_typographique_pour_incarner_la_voix_dans_l_ecriture_laurent_colomb.18191?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Un code typographique pour incarner la voix dans l'écriture / Laurent Colomb

Un code typographique pour incarner la voix dans l'écriture / Laurent Colomb, in colloque international "Performances poétiques", organisé par l'équipe "Textes, Contextes, Frontières" du Centre Universitaire Jean-François Champollion, le laboratoire "Lettres, Langages et Arts : Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles" (LLA-CRÉATIS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail. Albi, Centre Universitaire Champollion, 19-20 mars 2015.
Thématique 1 : Théorie, dispositif, poétique.

Pour qui travaille (est travaillé par) les émissions sonores du "dire" hors des terriitoires conventionnels du langage (les souffles, interjections, exclamations et autres murmures bafouillés de la pensée -si tant est qu'il y ait intelligence dans le non-achèvement des signes) l'alphabet romain est bien incapable d'en rendre compte. Le performeur serait le seul à pouvoir les décrire/décrier sur la scène sensible des phonèmes ? Ou bien la profération du non-verbal peut-elle s'exprimer en tant que "charge" du scéno-phonique, théâtro-sonore, plateau-glossique... sur la page, isolément ? Quelles typographies auront tenté au XIXe et au XXe siècles de déployer l'arche infinie des sons non finis de la langue et leur devenir scénique ?
Évoquant Alexandre Melville Bell et son Visible Speech, Giacomo Balla et ses diaphonies mécaniques, les compositions optophoniques de Kurt Schwitters, les phonographies dada et lettristes, toutes les pages du théâtre à entendre de Luciano Berio, les partitions sémantisées de Luigi Nono, le Kouije de l'affichiste et typographe Pierre di Sciullo... combien de tentatives pour calligraphier les sons de la parole ? Quels signes pour quel corps de la langue ? Comment parviennent-elles à représenter ces soubresauts ? (Laurent Colomb, extrait de la communication).

> Voir aussi "Lecture d'Autochtonies", une performance de Laurent Coulomb.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 19 Mars 2015
    Durée du programme : 37 min
    Classification Dewey : Poésie de langue française (2000 à nos jours : XXIe siècle)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Littérature moderne et contemporaine
    Collections : Performances poétiques
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : COLOMB Laurent
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : performance artistique (poésie), lecture à haute voix, poésie et typographie, voix et signes graphiques
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte