Conférence

Les valeurs que porte l'acte de publication, et leur impact sur l'enseignement.

Réalisation : 22 mars 2019 Mise en ligne : 22 mars 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Pourquoi publier des documents alors que les médias sociaux permettent de faire circuler l'information (vraie ou fausse) et accélérer la « e-reputation » des auteur·e·s ? On peut étudier l'acte de publier sous quatre angles :

  • Publier, c'est prendre soin. Rendre public, c'est manifester une attention, une sollicitude envers la future lectrice.
  • Publier, c'est entrer en concurrence. L'économie de l'attention accorde plus d'importance aux productions salaces ou provocatrices qu'aux travaux réfléchis et construits.
  • Publier, c'est coopérer. On ne publie jamais seul : les idées ont des sources, les images et vidéos ont été déposées... Réfléchir aux licences ouvertes.
  • Publier, c'est rechercher la crédibilité des faits.

Former à la publication participe d'une culture participative, qui selon Henry Jenkins diminue les frontières entre l’expression artistique et l’engagement civique. En filigrane se déploie l'intérêt d'introduire l'acte de publier dans l'éducation. « Pour mesurer l'importance d'intégrer l'acte de publier dans les enseignements, il faut d'abord revenir sur les valeurs propres de cette mise en public des idées et des émotions. Puis considérer la production d'une culture participative et mesurer les enjeux de citoyenneté associés à l'éducation dans un monde de réseaux et d'information autant que de fausses nouvelles. »

Références bibliographiques :

  • Le Crosnier, H. En communs. Une introduction aux communs de la connaissance. Ed. C&F, 2015
  • Le Crosnier, H. Culturenum : Jeunesse, culture & éducation dans la vague numérique. Ed. C&F, 2013
Intervenants
Thèmes
Notice
Contacter

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème