Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Auditorium du Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris
Langue :
Français
Crédits
Thomas Jacqueau (Réalisation), Éloi Ficquet (Intervention), Marine Defosse (Intervention), Véronique Guérin-Faublée (Intervention), Marie-José Tubiana (Intervention), Marc Fontrier (Intervention), Alain Gascon (Intervention), François Enguehard (Intervention)
Conditions d'utilisation
CC BY-NC-SA
Citer cette ressource :
Éloi Ficquet, Marine Defosse, Véronique Guérin-Faublée, Marie-José Tubiana, Marc Fontrier, Alain Gascon, François Enguehard. BULAC. (2014, 16 janvier). De l'Éthiopie à Madagascar. Voyages dans les collections africaines de la BULAC et dans l'imaginaire européen. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/107661. (Consultée le 24 février 2024)

De l'Éthiopie à Madagascar. Voyages dans les collections africaines de la BULAC et dans l'imaginaire européen

Réalisation : 16 janvier 2014 - Mise en ligne : 16 janvier 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

En partenariat avec l'Association française pour le développement de la recherche scientifique en Afrique de l'est (ARESAE).

En ouverture : mise à l’honneur des dons Jacques Faublée et Joseph Tubiana : Les parcours de Joseph Tubiana et de Jacques Faublée se font écho dans leur similarité. Marie-José Tubiana et Véronique Guérin-Faublée expliqueront que l'amour du terrain et la passion des livres ont conduit les deux éminents enseignants-chercheurs à constituer des bibliothèques visant à l'exhaustivité, tout en se souciant de leur conservation. Marine Defosse, chargée de fonds pour le domaine Afrique de la BULAC, explicitera l'enrichissement que représente ces deux fonds pour la bibliothèque.

L’Éthiopie dans l'imaginaire européen : L'Éthiopie alimente une série de représentations et de mythes bien ancrés dans la culture européenne. Elle est considérée comme le berceau de l’humanité (Lucy y est découverte en 1974. Elle concentre aussi une partie de la tradition judéo-chrétienne selon laquelle c’est en Éthiopie que repose l’Arche d’alliance et que la reine de Saba résidait. Dans la période médiévale, les chrétiens croient en un mystérieux royaume dirigé par le prêtre Jean, qui pourrait les aider à combattre lors des croisades. Des expéditions portugaises identifient le prêtre Jean au Négus éthiopien à la fin du XVe siècle. Marc Fontrier analysera les processus qui ont fait perdurer ce mythe pendant plusieurs siècles. Dans l’ère moderne, l’Éthiopie se distingue de beaucoup d’autres pays africains pour avoir conservé sa souveraineté lors du partage de l’Afrique en 1885. Alain Gascon va questionner le rapport ambigu qui s’est créé au fur et à mesure de l’histoire entre l’Éthiopie et l’Europe. Si l’histoire a montré que l’Europe avait eu du mal à « classer » l’Éthiopie et les Éthiopiens, Alain Gascon démontrera comment les Éthiopiens ont su utiliser les représentations des Éuropéens pour échanger avec eux.  Éloi Ficquet s'intéressera à cette même question en s'appuyant sur les traités de géographie et d’histoire mondiale de C.W. Isenberg (1841-1842) traduits en langue amharique.

Histoire de l'Éthiopie : Le philologue allemand Job Ludolf entreprend une histoire monumentale de l’Éthiopie et la publie sous le titre Historia aethiopica à Francfort en 1681. Sans jamais être allé en Éthiopie, ce personnage a acquis une connaissance intime de ce pays grâce à sa collaboration avec l’érudit éthiopien Abba Gorgorios. François Enguehard présentera le travail de traduction de ce texte en français, alors dirigé par Joseph Tubiana, et auquel il avait participé.

 

Image : Première mission en Éthiopie de Joseph Tubiana, photo de Joseph Tubiana.

 

 

 

Intervention

Avec les mêmes intervenants et intervenantes