Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Auditorium du Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris
Langue :
Français
Crédits
Thomas Jacqueau (Réalisation), Annie Epelboin (Intervention), Olivier Mannoni (Intervention)
Conditions d'utilisation
CC BY-NC-SA
Citer cette ressource :
Annie Epelboin, Olivier Mannoni. BULAC. (2014, 15 avril). Traduire la littérature mondiale, un impératif de la révolution soviétique. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/107611. (Consultée le 21 février 2024)

Traduire la littérature mondiale, un impératif de la révolution soviétique

Réalisation : 15 avril 2014 - Mise en ligne : 15 avril 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Un des grands moments de l’histoire de la traduction, l’un des plus méconnus aussi, est l’élan donné par la révolution russe à l’idée que la littérature mondiale devait être accessible à tous et donc traduite.

Dans la Russie de 1918 dévastée par la guerre civile, Gorki crée à Petrograd les Éditions de la Littérature mondiale qui disparaissent en 1926 pour laisser place au dirigisme des Éditions d’État. Ce projet grandiose est repris par Gorki sous une autre forme lors de son retour d’exil en 1932. Annie Epelboin analysera les enjeux idéologiques de cette entreprise de traduction, ses bases, théoriques et pratiques, ainsi que la formation et le devenir des traducteurs qui ont participé à l’aventure.

Et aujourd'hui ? Olivier Mannoni questionnera le rôle de la traduction littéraire dans l’édition française contemporaine et la façon dont la traduction peut refléter la diversité du monde. Il présentera les spécificités du métier de traducteur, notamment son cadre déontologique et les différentes formations spécifiques. À l'origine de l’École de traduction littéraire du Centre national du livre (CNL) qu'il dirige, il en exposera les principes fondateurs et le fonctionnement.

 

Image : Dictionnaire chinois-russe de V. Vassiliev, 1867, collections de la BULAC.

Intervention
Thème