Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Maison de la Recherche en Sciences Humaines - Université de Caen Normandie (Production), Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire - Université de Caen Basse-Normandie (Réalisation), Antoine Lyon-Caen (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/2htx-jv36
Citer cette ressource :
Antoine Lyon-Caen. La forge numérique. (2012, 6 décembre). La question des rapports entre disciplines (Quelles Sciences Humaines Sociales pour le 21e siècle?). [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/2htx-jv36. (Consultée le 16 juin 2024)

La question des rapports entre disciplines (Quelles Sciences Humaines Sociales pour le 21e siècle?)

Réalisation : 6 décembre 2012 - Mise en ligne : 13 décembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

La recherche en sciences humaines a connu dans le dernier demi-siècle des évolutions considérables. Presque tout en fait a bougé : la réalité des sociétés a considérablement changé, les constructions théoriques, les méthodes, les façons de travailler, l’organisation de la recherche, les institutions qui portent et structurent la recherche ont connu de grandes modifications.

Antoine Lyon-Caen, professeur dedroit du travail, a participé, de 1997 à 2001, en tant que co-responsable desSHS à la direction de la Recherche du MESR, à la mise en réseau  des MSH. Il était alors urgent que chercheurset enseignants-chercheurs de SHS réfléchissent aux grands équipements dont ils avaient besoin. Aujourd’hui, l’heureest venue d’effectuer un travail critique quant à la structuration de leursactivités car, au niveau national, le feuilletage en matière d’organisation dela Recherche défie tout entendement et suscite un réel malaise.

Plutôt que de traiter desdisciplines de manière individuelle, Antoine Lyon-Caen a choisi d’aborder laquestion des rapports entre disciplines.Jamais, sans doute, la segmentation disciplinaire n’a été aussi forte et lepoids des étudiants y est sans doute pour beaucoup, tout comme celui desconsidérations d’organisation des enseignements. A bien y regarder, lesliaisons entre disciplines se révèlent souvent des trompe-l’œil ; enréalité, il s’agit de juxtaposition d’enseignements sans qu’une réelleréflexion pluridisciplinaire soit engagée par les enseignants eux-mêmes.

Comment faire pour qu’une discipline ne soit pas considérée commeextérieure à l’autre ? A ce jour, peu de contributions satisfaisantes ontété apportées à cette question pourtant essentielle. En prenant appui sur lesrapports entre sciences sociales et droit, deux champs qu’il connaît bien, AntoineLyon-Caen propose quelques réponses modestes.

 

Intervention

Sur le même thème