Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2019, 17 octobre). Vulnérabilité et transformation dans la poésie-performance des années 1950-1970. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131910. (Consultée le 23 juillet 2024)

Vulnérabilité et transformation dans la poésie-performance des années 1950-1970

Réalisation : 17 octobre 2019 - Mise en ligne : 19 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée dans le cadre de la journée d'études intitulée Vulnérables – Arts, lettres et sciences sociales : regards croisés sur la poésie contemporaine qui s'est déroulée à Caen le 17 octobre 2019, organisée par le programme Vunérabilités, Santé et Sociétés de la MRSH, les laboratoires LASLAR, EA 4256 (Lettres-Arts du spectacle-Langues romanes) et CERReV, EA 3918 (Centre de Recherche Risques et Vulnérabilités).

La notion de « vulnérabilité », qui s’est aujourd’hui imposée dans les différents champs des sciences humaines et sociales, témoigne d’une approche renouvelée des multiples sources contemporaines de fragilité (individuelles, sociales, culturelles). Dans le prolongement du colloque Penser/exposer la vulnérabilité (Caen, 29 nov.-1er déc. 2018), la journée d’étude propose d’ouvrir une réflexion sur les rapports entre vulnérabilité et poésie contemporaine en s’intéressant aux contextes culturels et sociaux dans lesquels elles se déploient.

Cristina De Simone est maîtresse de conférence à l’Université de Caen-Normandie et l’auteure de Proféractions ! Poésie en action à Paris (1946-1969) (Les presses du réel, 2018), qui retrace une histoire de la poésie hors du livre d’Antonin Artaud à la poésie sonore, en passant par les lettristes et la Beat Generation. Dans cette intervention, elle revient sur quelques expériences retracées dans son ouvrage, en les considérant sous l’angle de la vulnérabilité : la vulnérabilité en tant que condition de départ que les poètes « proféracteurs » peuvent essayer de transformer à travers leur action poétique, mais aussi la vulnérabilité en tant que condition recherchée, explorée – à travers le cri, le bégayement, l’erreur, l’irruption improvisée... – pour trouver une présence au monde."

Sur le même thème