Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Essaouira, Maroc
Langue :
Français
Crédits
Benjamin Stora (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Benjamin Stora. Mediamed. (2010, 17 mars). Juifs d’Algérie : les choix du départ, Réflexions sur les vagues de départ des Juifs d’Algérie, en direction de la France (1958-1968). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/113441. (Consultée le 20 mai 2024)

Juifs d’Algérie : les choix du départ, Réflexions sur les vagues de départ des Juifs d’Algérie, en direction de la France (1958-1968)

Réalisation : 17 mars 2010 - Mise en ligne : 10 février 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Session 8 : La Statue de sel : Départs et mémoires

Colloque : Migrations, identité et modernité au Maghreb

Colloque international organisé à Essaouira (Maroc), du 17 au 20 mars 2010.

Ce colloque est une initiative d’universitaires français et marocains, auxquels se sont joints des collègues du monde entier, dans un engagement commun pour une lecture pluraliste de l’histoire récente du Maroc et du Maghreb. Accueilli à Essaouira et soutenu par deux instances chargées de la défense des droits humains et de la mise en application des recommandations de l’Instance équité et réconciliation, ce colloque a essayé d’aborder, de façon publique, pour la première fois dans un pays du Maghreb, la question du départ des juifs, recontextualisée dans sa profondeur historique et mise en perspective avec les flux migratoires des communautés musulmanes. Sans esquiver les dimensions spécifiques ni les enjeux politiques de ces départs, il a cherché à en réévaluer la place. Il a pour cela réintroduit au cœur du questionnement les projets migratoires, les parcours de migrants et les dynamiques de constructions communautaires.

En savoir plus : https://www.canal-u.tv/mediamed/migrations-juives-maghreb

Résumé :

Cette communication traite des conditions de migrations de la communauté juive de France vers la France, entre 1960 et 1970. La première grande vague de départ a lieu au moment de l’indépendance algérienne, dans les années 1961-1963. Naturalisés français depuis le décret Crémieux de 1870 (abrogé par le régime de Vichy en 1940, puis rétabli à la fin de l’année 1943), les Juifs d’Algérie « suivent » la France lorsque se dessine la perspective d’indépendance de l’Algérie. Sentiment de solitude, espoir et découverte d’un monde nouveau, difficultés matérielles : l’auteur raconte comment s’opère l’installation de sa famille dans une France que personne ne connaît vraiment, mais que beaucoup idéalisent. Puis, l’interrogation porte sur la « seconde vague » de départ. En effet, une minorité de Juifs d’Algérie décide de rester après l’indépendance de l’Algérie. On s’interrogera sur les raisons de cette nouvelle (et dernière) migration, non vers Israël, mais encore une fois vers la France.

Intervention

Sur le même thème