Conférence

De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici

Réalisation : 14 janvier 2020 Mise en ligne : 14 janvier 2020
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici [alias Alexis Nouss], conférence organisée  par le Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, sous la responsabilité scientifique d'Isabelle Keller-Privat et présentée par Stéphanie Lima, professeure de Géographie humaine et environnement (Univ. UT2) dans le cadre du labex "Nouveaux horizons de l’hospitalité : enjeux mémoriels, artistiques, philosophiques et politiques". Université Toulouse-Jean Jaurès, 14 janvier 2020.

La place et le rôle de l’hospitalité dans la vie sociale n’a jamais été aussi sensible qu’en cette époque où les vagues successives de réfugiés politiques et de migrants économiques (dont la distinction est souvent difficile, voire impossible à effectuer) posent inlassablement la question d’une éthique et d’une praxis de l’accueil dans le monde contemporain. Celui-ci s’est en effet construit simultanément, ainsi que le rappelle René Schérer, autour de deux utopies contradictoires : celle d’une « hospitalité du seuil […] indispensable comme condition première de la pensée qui a inventé, à partir de sociétés recevantes, l’idée d’une société nouvelle » et celle d’une cité platonicienne qui s’articule jalousement autour de la préservation de son équilibre interne. Partant du statut historique et juridique de l’étranger, du xenos grec qui a donné naissance à la notion de xenia, comment l’étranger, auquel la cité athénienne reconnaissait des droits, est devenu ce chercheur d’asile à la fois exclu des structures sociales et linguistiques hégémoniques et qui pourtant se réapproprie le monde et la langue depuis les marges pour les réinvente de l’intérieur ? Comprendre les enjeux de l’hospitalité aujourd’hui, c’est donc, fondamentalement, réactiver la mémoire des différentes formes et pratiques que celle-ci a assumées pour envisager, d’une part, la situation asymétrique induite par les lois et les codes de l’hospitalité entre les « accueillants » et les « accueillis » (Gotman, 2001) et, d’autre part, comment la réflexion sur l’hospitalité induit un bouleversement phénoménologique et éthique qui interroge notre rapport au proche et au lointain, à l’extérieur et à l’intérieur, à la sphère individuelle et politique, et fait émerger « la pluralité des mondes » (Le Blanc, Brugère). 

Dans cette conférence, le linguiste Alexis Nouss explore les questions de l’exil et dehospitalité à travers la littérature : « L'enjeu est celui d'un changement paradigmatique, radical, dans notre perception de la migration. Et, dans ce changement paradigmatique, l'audace de croire que la littérature a peut-être un rôle à jouer ».  Comment la littérature est-elle auxfondements d’un parcours scientifique engagé jusqu’à l’action politique ?Dans quelle mesure nourrit-elle un mode d’empathie qui invite à l’engagement etconstitue-t-elle un premier pas vers la conscience politique ?

Chapitres
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2020, 14 janvier). De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/103391. (Consultée le 19 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    NUSELOVICI (Nouss) Alexis (2019). Portrait du migrant en arrivant. Ou : Le migrant comme sujet politique, Lignes, 3, vol. 60, 77-90. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-lignes-2019-3-page-77.htm#no5].

    NUSELOVICI (Nouss) Alexis (2018). ‪La haine du migrant‪, Hommes & Migrations,  1323, 139-145. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-hommes-et-migrations-2018-4-page-139.htm].

    NUSELOVICI (Nouss) Alexis (2015). La Condition de l’exilé. Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, coll. Interventions, 192 p. [rééd. 2018].

    NUSELOVICI (Nouss) Alexis (2015). Enjeu et fondation des études exiliques ou Portrait de l’exilé, Socio, 5, 2015, 241-268. [En ligne : https://journals.openedition.org/socio/1970].

    ________

    Jacques Derrida, Anne Dufourmantelle invite Jacques Derrida à répondre, De l’hospitalité, Paris : Calmann-Lévy, 1997, 144 p.

    Hölderlin, « Pain et Vin » [1800], Elégies, Paris : Flammarion, 1993. 

    Bertold Brecht, « A ceux qui viendront après nous / An die Nachgeborenen », 1939. [En ligne : https://caflittraire.wordpress.com/2017/05/01/a-ceux-qui-viendront-apres-nous-de-brecht/].

    John Donne, Devotions upon Emergent Occasions, 1623. Méditations en temps de crise, trad. de Franck Lemonde, Paris, Éditions Rivages, 2002.[En ligne, en anglais : https://en.wikisource.org/wiki/Author:John_Donne].

    Joseph Brodsky, Élégie à John Donne, in Collines et autres poèmes. Traduit du russe par Jean-Jacques Marie. Éditions du Seuil, 1987.

    Emir Kusturica, Le Temps des Gitans [film]. Yougoslavie, Production Forum Télévision de Sarajevo et Columbia Pictures, 1989, 132 min.

    Paul Celan, Grille de parole, Paris : Christian Bourgeois, 1993.

    Convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés, dite Convention de Genève. [En ligne : https://www.unhcr.org/fr/convention-1951-relative-statut-refugies.html].

    Hans Blumenberg, La légitimité des temps modernes. Paris, Gallimard, 1999, 692 p.

    Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête. Éditions Actes Sud, 2014, 160 p.

    Luis Sepúlveda, Histoire d'une baleine blanche. Éditions Métailié, 2019, 90 p.

    Emmanuel Kant, Projet de paix perpétuelle, 1795.

    Déclaration universelle des droits de l’homme, 1948. [En ligne : https://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html].

    Victor Hugo, Le dernier jour d’un condamné à mort. Préface, 1832, 5ème éd. [En ligne : https://beq.ebooksgratuits.com/vents/hugo-claude.pdf].

    Walter Benjamin, Expérience et pauvreté, Paris : Payot, 2011.

    Milan Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être, Paris : Gallimard, 1990.

    Julio Cortázar, Marelle, Paris : Gallimard, 1979.

    Albert Camus, Carnets, Paris : Gallimard, 1962.

    Adonis, « Les poètes », Mémoires du vent. Poèmes 1957-1990, Paris : Gallimard, 1994.

    Sur le même thème