Conférence

La contribution des féministes latinoaméricaines pour repenser les oppressions imbriquées en période autoritaire et violente / Veronica de Santana, Jules Falquet

Réalisation : 8 novembre 2019 Mise en ligne : 8 novembre 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Lors de ce séminaire, Verônica de Santana, militante au sein du Mouvement des femmes rurales du Nordeste du Brésil (MMTR) et Jules Falquet, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris Diderot, dressent l'historique et exposent les modes d'organisation et la diversité des résistances des femmes sud-américaines et caribéennes des années 1980 à nos jours. Face à une oppression politique enracinée dans un passé colonial, notamment envers les femmes indiennes ou afro-descendantes, les femmes sud-américaines se regroupent, construisent des espaces d'auto-organisation et des actions à l'échelle nationale (comme la Marcha das Margeridas au Brésil depuis 1999), puis internationalisent leurs luttes en mettant en place les Rencontres Continentales dès 1981 à Bogota (Colombie), les Rencontres de femmes noires (en 1993 en République dominicaine) lors desquelles sont débattues, par exemple, la liberté de la contraception et de l'avortement ou bien l'institutionnalisation du mouvement féministe. Les féminicides et les violences faites aux femmes vont devenir un thème fédérateur des mouvements féministes en Amérique latine. C'est ainsi que le 25 novembre deviendra la date symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes (en hommage aux soeurs Mirabal assassinées par la dictature de Trujilo à Porto-Rico). Au Brésil, malgré la loi Maria Da Penha de 2006, si le nombre de violence faites aux femmes blanches a diminué, en revanche le nombre des violences envers les femmes noires est en augmentation. Jules Falquet établit un parallèle entre la montée des politiques néolibérales et la hausse du nombre des violences envers les femmes mexicaines, très nette dans la décennie qui suit l'accord de libre-échange entre les États-Unis et le Mexique.

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langues :
    Français, Portugais
    Crédits
    Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Détenteur des droits
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
    Conditions d'utilisation
    Droit commun de la propriété intellectuelle
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2019, 8 novembre). La contribution des féministes latinoaméricaines pour repenser les oppressions imbriquées en période autoritaire et violente / Veronica de Santana, Jules Falquet. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/103275. (Consultée le 21 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    FALQUET, Jules (2020). Imbrication. Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux. Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 300 p. [Lire une longue présentation par Jules Falquet : https://www.contretemps.eu/imbrication-femmes-race-classe-mouvements-sociaux/].

    FALQUET, Jules (2018). Femmes autochtones en mouvement : fragments de décolonisation, Réseau d'Études Décoloniales, 17 octobre 2018. [En ligne : http://reseaudecolonial.org/2018/10/17/femmes-autochtones-en-mouvement-fragments-de-decolonisation-recherches-feministes-vol-30-n1-2017-289-p/].

    PRÉVOST, Héloïse (2018). Pour un empowerment socio-environnemental. Sociologie d'un mouvement féministe alternatif au Brésil. Thèse de doctorat en sociologie sous la dir. de Helene Guetat et de Gema Galgani Silveira Leite Esmeraldo. Université Toulouse Jean Jaurès, Laboratoire interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST).

    SEGATO, Rita (2018). Contra-pedagogías de la Crueldad. Buenos Aires, Prometeo Editorial, 101 p. [En ligne : https://b-ok.org/book/5211237/297555].

    CISNE, Mirla, GURGEL, Telma,  PRÉVOST, Héloïse (2017). Les nouvelles formes de féminisme autonome au Brésil, Nouvelles questions féministes, 36, 34-49.

    PAREDES CARVAJAL, Julieta (2017). El feminismocomunitario: la creación de un pensamiento propio, Corpus 1, vol. 7, 30 junio 2017. [En ligne : https://journals.openedition.org/corpusarchivos/1835].

    PRÉVOST, Héloïse (2018). Le militantisme et ses effets sur l’empowerment de travailleuses rurales au Brésil, Cahiers du Genre, 63, 45-66. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2017-2-page-45.htm?contenu=article].

    FALQUET, Jules (2016). Pax Neoliberalia. Perspectives féministes sur (la réorganisation de) la violence. Donnemarie-Dontilly, Éditions iXe, 192 p.

    CABNAL, Lorena (2015). Corps-territoire et territoire-Terre : le féminisme communautaire au Guatemala, Entretien. Propos recueillis par Jules Falquet, Cahiers du genre, 59, 73-89. |En ligne : https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2015-2-page-73.htm].

    FALQUET, Jules (2011). Les «féministes autonomes» latino-américaines et caribéennes : vingt ans de critique de la coopération au développement, Recherches féministes, 2, vol. 24, 39-58. [En ligne : http://iref.uqam.ca/upload/files/publications/textes_en_ligne/Falquet_RechFem_2011.pdf].

    ARANGO, Gabriela Luz, PUYANA, Yolanda (dirs) (2007). Genero, Mujeres y Saberes en América Latina. Bogotá, Universidad Nacional de Colombia, 340 p.

    FALQUET, Jules (2007). Le mouvement féministe en Amérique latine et aux Caraïbes. Défis et espoirs face à la mondialisation néo-libérale, Actuel Marx, 42, 2007/2, 36-47. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2007-2-page-36.htm].

    CURIEL, Ochy, MASSON, Sabine, FALQUET, Jules (2005). Féminismes dissidents en Amérique latine et aux Caraïbes, Nouvelles Questions Féministes, 2, vol.24, 4-13. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-nouvelles-questions-feministes-2005-2-page-4.htm].

    ROBIN, Marie-Monique (2004). Escadrons de la mort : l'école française. Paris, Éditions La Découverte, 462 p. [Voir aussi le film documentaire de M.-M. Robin, Escadrons de la mort : l'école française, France, Production Ideale audience, 2003, 1h.].

    FALQUET, Jules (1999). Un mouvement désorienté, la 8e Rencontre féministe latino-américaine et des Caraïbes, Nouvelles Questions féministes, 3, vol. 20, 5-38.

    FALQUET, Jules (1998). Le débat du féminisme latino-américain et des Caraïbes à propos des ONGs, in "Les paradoxes de la mondialisation", Cahiers du GEDISST (Groupe d'étude sur la division sociale et sexuelle du travail), 21, 131-147. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/genre_1165-3558_1998_num_21_1_1046].


    Sur le même thème