Conférence

Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand

Réalisation : 2 février 2012 Mise en ligne : 2 février 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand. In journées d'études "Usages et enjeux de l'apophtegme dans les littératures européennes des XVIe et XVIIe siècles", organisées par l'équipe « Littérature et Herméneutique » du laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (ELH-PLH) à Université de Toulouse-Le Mirail, les 2 et 3 février 2012.

LesMaximes de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ?La question peut sembler absurde. Pourtant, elle ne peut êtrerésolue sans une enquête préalable qui permettra de mieuxidentifier les spécificités de ces formes brèves qui occupentl’une et l’autre le champ du discours moral. Après tout, LaRochefoucauld fut un homme « illustre » et ses Maximessont des énoncés « notables ». Il a aussi pu vouloirs’inscrire dans la continuité des héros antiques qui sont pourlui des modèles. Néanmoins,les Maximes ne sont pas des apophtegmes. La différenceessentielle tient à la dimension « orale » et« spontanée » de l’apophtegme et à la présence d’uncontexte. Celui-ci lui donne une vie et une épaisseur humaines quifont défaut à la maxime. Celle-ci tend à la perfection formelle etvise à l’universel. Ces différences se font sentir tant en ce quiconcerne les préférences poétiques : concret/abstrait,émotionnel et imaginaire/conceptuel, qu’en ce qui concerne lestendances des contenus moraux du discours : pratique etprescriptive/descriptive. Force est de constater que le cadre mentalqui permet l’apophtegme, avec la valorisation de la mémoire qu’ilsuppose, n’est plus celui de la maxime, engagée dans un processusde réduction de la matière humaine à des formules essentielles. Conscientcependant de la porosité de ces microformes, qui ne se distinguentvraiment nettement entre elles que lorsqu’elles sont constituéesen ensembles, on suggérera quelques contextes -dont certainstirés des Mémoires de La Rochefoucauld- qui pourraientpermettre de métamorphoser certaines maximes en apophtegmes.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2012, 2 février). Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/60861. (Consultée le 6 juillet 2022)
Contacter
Documentation

Christine Noille-Clauzade, Le recueil est-il un texte comme un autre ? De la disposition des Fables et de ses enjeux, site web RARE (Rhétorique de l’antiquité à la Révolution), sept. 2012. [En ligne : http://w3.u-grenoble3.fr/rare/spip/IMG/pdf/Noille_LaFontaine.pdf].

Frank Lestringant (dir.), Contes et discours bigarrés, PU Paris-Sorbonne, 2011, 236 p. Coll. Cahiers V.L. Saulnier.

Dominique Bertrand, Curiosité bien tournée et cynisme discret dans « Les Caractères de  La Bruyère », in Roukhomovsky, Bernard (dir.),  Mélanges Serroy, Université Stendhal-Grenoble 3, 2009, coll. Recherches et travaux U.E.R. de lettres 67.

Éric Tourette, Les formes brèves de la description morale : quatrains, maximes, remarques. Paris : Ed. Honoré Champion, 2008, 528 p. Coll. Moralia.

Louis Lobbes, Les Apophthegmes d'Érasme: translations françaises et enjeux, Librairie Droz, Seizième Siècle, 1, 2005, 85-97.

Olivier Guerrier, La tradition des Moralia de Plutarque de l'Antiquité au début de la Renaissance, in Pascal Payen et Olivier Guerrier (dir), Actes de la journée d'études du 30 janvier 2004, Pallas, 67, mars 2005.

Jean Ducat, Pédaritos ou le bon usage des apophtegmes, Strasbourg, Université Marc Bloch, Ktema, 27, 2002, 13-34.

Marie-Madeleine de la Garanderie, Christianisme et lettres profanes : essai sur l'humanisme français (1515-1535) et sur la pensée de Guillaume Bu, Paris, Ed. Honoré Champion, 1995, 443 p.

Marie-Claire Thomine, Le langage du quotidien chez Noël Du Fail : répertoire des locutions sentencieuses, Tokyo, Revue des Amis de Ronsard, VI, 1993, 85-101.

Alberto Blecua, La littérature apophtegmatique en Espagne, in Augustin Redondo (dir.), L’humanisme dans les lettres espagnoles, Paris, Editions Vrin, 1979, 119-132.

> Voir aussi la bibliographie générale du colloque, à télécharger, dans l'onglet "Documents" de la séquence d'introduction.

Dans la même collection

Sur le même thème