Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Claire SARAZIN (Réalisation), Nathalie Galland (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Nathalie Galland. UT2J. (2013, 15 mars). Entre, l'étendue intime. "Ese espacio ese jardín" de Coral Bracho / Nathalie Galland , in Le souffle long.... [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/69317. (Consultée le 26 février 2024)

Entre, l'étendue intime. "Ese espacio ese jardín" de Coral Bracho / Nathalie Galland

Réalisation : 15 mars 2013 - Mise en ligne : 15 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Entre, l'étendue intime. Ese espacio ese jardín de Coral Bracho / Nathalie Galland. In "Le souffle long...", colloque international de poésies américaines contemporaines organisé par le laboratoire FRAMESPA (France Méridionale et Espagne), l'équipe CAS (Culture Anglo-Saxonnes) et le séminaire POP (Poésie... Ou Poésie), Université Toulouse II-Le Mirail, 14-16 mars 2013.

Le poème de Coral Bracho, Ese espacio ese jardín (2003), « se développe dans la durée, dans la lenteur (...) inauguré par une épitaphe qui annonce un roulement, le retour, le retournement des mots, quelque chose de spectaculaire, d'une fécondité. (...) Une ferveur confessée pour le langage se manifeste dans la circulation et la circularité qui font du poème l'endroit où se situent rétrospective, affectivité, vision, parole, absence, où la mémoire se diffracte dans chaque instant du texte, comme l'enfance. Des lieux où reviennent l'avant dans un questionnement de l'autre, soufflé dans l'extenion du poème comme si, précisément, c'était bien l'espace déroulé, et les pauses qui l'ajourent, qui permettaient de relier signes, indices, résonnances, entre extension lyrique et épique de la conscience, la conscience d'être avec. Une respiration du texte qui tient peut-être à l'oraison, au souffle et à la retenue qui propulsent un moutonnement d'images ». Pour Nathalie Galland, Ese espacio ese jardín, dont « on n'aura pas assez dit l'impact rythmique, le mystère, l'expérience qui nous met hors de nous, l'habitation poétique, explore et va au bord en produisant de "l'entre". En cela, il est l'endroit de conjonction, de convergence, de dialogue entre l'immédiat et l'immémorial. »

[illustration du générique et vignettes : Rythmes de Robert Delaunay, 1932. Photo de FA2010, source : Wikimedia Commons].

Intervention
Thème
Discipline :
Documentation

BUCHER, Vincent. 2012. Une pratique sans théorie. Le très long poème américain de seconde génération. Thèse d’Etudes Anglophones, Germanophones et Européennes, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.  

BROSSARD, Nicole (dir.). 2011, Le long poème. Québec, Nota Bene.

RASTROLLO TORRES, Juan José. 2011. Hacia una caracterización del poema extenso moderno. Forma : revista d'estudis comparatius: art, literatura, pensament, 4, 103-115. [En ligne : http://www.raco.cat/index.php/Forma/article/view/250436/335138].

COSTA, Horácio. 2007. Appunti sul  poema largo in America Latina (José Gorostiza e Octavio Paz, Jorge de Lima e Haroldo de Campos), en María Cecilia Graña (ed.), Il poemetto: un esempio novecentesco di ricerca poetica. Cagliari, CUEC, 231-241.

GRAÑA, María Cecilia. 2006. Aproximación a una forma literaria de la modernidadel poema extenso. Cuadernos Americanos: Nueva Epoca, 117, vol. 3, 191-213.

GRAÑA, María Cecilia. 2006. La suma que es el todo y que no cesa. El poema largo en la modernidad hispanoamericana. Rosario (Argentina), Beatriz Viterbo Editora, 218 p.

WEISS, Ted.  1993. The Long Poem: Sequence or Consequence.  The American Poetry Review, 22.4, 37-47.

CONTE, Joseph M. 1992.  Seriality and the Contemporary Long Poem. Sagetrieb, 11.1-2, 35-45.

STANFORD FRIEDMAN, Susan. 1990. When a “long” poem is a “big” poem: Self‐authorizing strategies in women's twentieth‐century “long poems”. Literature Interpretation Theory, 1, vol. 2, 9-25.

BARBOUR, Douglas. 1987. Extended Forms: One Book & Then Another: The Canadian Long Poem.  Australian Canadian Studies, 5.2, 81-89.

PROFFITT, Edward. 1978. The Epic Lyric: The Long Poem in the Twentieth Century. Research Studies (Pullman, Wash), 1, vol. 46, 20-27.

KÖHRING, Karl Heinrich. 1967. Die Formen des "Long Poem" in der modernen amerikanischen Literatur.  Heidelberg Winter, Universitäts Verlag, 292 p.

Dans la même collection