Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), Lorna Milne (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Lorna Milne. UT2J. (2014, 9 octobre). L'Empreinte à Chamoiseau / Lorna Milne , in Patrick Chamoiseau et la mer des récits. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/76861. (Consultée le 29 février 2024)

L'Empreinte à Chamoiseau / Lorna Milne

Réalisation : 9 octobre 2014 - Mise en ligne : 9 octobre 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

L'Empreinte à Chamoiseau / Lorna Milne. In "Patrick Chamoiseau et la mer des récits", colloque international organisé par le laboratoire Lettres, Langages et Arts (LLA CREATIS) de l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 8-10 octobre 2014. Thématique 3 : Bibliothèque et sentimenthèque.

Dans "L'Empreinte à Crusoé" (2012), Patrick Chamoiseau se détache enfin quelque peu de ses préoccupations identitaires et antillaises pour explorer ce qu'il appelle "l'aventure intérieure" d'un Robinson qui "se met à penser l'impensable" dans un espace -une île anonyme- apparemment neutre. Certes, dans l'économie du livre la narration principale de L'Empreinte représente un récit oral livré par le protagoniste, tandis que l'histoire du livre fait allusion aux origines africaines de celui-ci ainsi qu'à sa participation à la traite négrière. Malgré la présence de ces éléments habituels de l'univers chamoisien cependant, c'est l'écriture qui s'impose comme question centrale du livre, aussi bien thématiquement dans les références aux actes d'écrire et de lire, qu'à travers les échos intertextuels rappelant Defoe, Saint-John Perse, Tournier, et tant d'autres. Le roman constitue donc aussi une aventure littéraire qui nous amène bien loin des figures du conteur créole et du marqueur de paroles, éléments essentiels de "l'oraliture" qu'examinent Chamoiseau et Confiant dans leur essai littéraire Lettres créoles (1991). Cette communication juxtapose les empreintes -celle de Crusoé sur la plage et celle de l'auteur sur la page- afin de nous demander quelle est la situation de Patrick Chamoiseau aujourd'hui par rapport à la littérature.

[Illustration adaptée de "Mystery River", photographie de Mattias Ripp, 2014, publiée sur Flickr].

Intervention
Thème
Documentation

CHAMOISEAU, Patrick (2012). L'Empreinte à Crusoé, Paris, Éditions Gallimard, 258 p.

MILNE, Lorna (2006). Patrick Chamoiseau. Espaces d'une écriture antillaise, Amsterdam, Éditions Rodopi, 226 p.

MILNE, Lorna (2003). The Marron and the Marqueur: Physical Space and Imaginary Displacements in Chamoiseau's « L'Esclave vieil homme et le molosse », in Mary Gallagher (dir.), Ici-Là: Place and Displacement in Caribbean Writing in French, coll.  Cross/Cultures, vol. 62, Amsterdam, Éditions Rodopi, 61-82.

> Voir aussi la bibliographie générale, à télécharger dans l'onglet "Documents" de la vidéo d'introduction au colloque.

Dans la même collection