Conférence

Suburbex. L'exploration suburbaine : errance et anonymat / Bruce Bégout

Réalisation : 8 février 2016 Mise en ligne : 8 février 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Suburbex. L'exploration suburbaine : errance et anonymat / Bruce Bégout, in séminaire "Poéthiques": "Lieux communs", organisé par Nathalie Cochoy et Jean-Yves Laurichesse (CAS / PLH-ELH), Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 8 mars 2016.
Illustration : "Utah", photographie d'Olivier Gaudin (2009).

Le philosophe Bruce Bégout a « longtemps arpenté les villes, à la fois physiquement et intellectuellement. [Il] essaie de créer une sorte de parcours à la fois philosophique mais aussi transdisciplinaire, utilisant toutes les ressources possibles, de la littérature, de la photographie, des sciences humaines et de l'histoire et pratiquant trois genres d'écritures pour explorer les nouveaux territoires, que ce soit le genre de l'analyse théorique pure, le genre de l'essai ou le genre de la fiction. »
Dans cette communication, Bruce Bégout s'intéresse aux friches, plus particulièrement à ce qu'il appelle le « le troisième âge de la friche qui est un élément central de la "suburbia" (...). Une suburbia marquée « par un effort de rationalisation en zones commerciales, zones de travail et zones d'habitations pavillonnaires et de cités, de l'homogénéisation des fonctions mais dont on s'aperçoit qu'il est un espace extrêmement chaotique (...) puisque sont rassemblés là des gens, des pratiques, des univers assez différents qui coexistent et montrent une hétérogénéité plus grande de modes de vie que la relative homogénéité culturelle et existentielle des centres-villes. » Pour Bruce Bégout, « la première caractéristique de la "suburbia" est qu'elle est souvent disqualifiée, qualifiée négativement : manque de de mixité, de proximité, d'équipements -notamment culturels, manque d'échanges et de sociabilité, manque de beauté. (...) Mais elle n'est pas simplement un espace du manque ; cette négativité est la positivité même de cet espace. (...) Pour les philosophes, les écrivains, les chercheurs, c'est un espace où il se passe quelque chose. Dans les marges de la ville disqualifiée, il y a la possibilité de l'émergence du sens, d'un sens qui aurait fait l'épreuve de la négativité et, au prix d'une éventuelle destruction, de la création. L'expérience de la négativité est présente dans l'expérience de ces ruines contemporaines que sont les friches qui comprennent les usines désaffectées, les cars abandonnés, les lieux oubliés de la modernité, jamais totalement vides ».

 

Chapitres
Intervenant
Thème
Notice
Lieu de réalisation
Université Toulouse-Jean Jaurès
Langue :
Français
Crédits
Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication), Bruce Bégout (Intervenant)
Détenteur des droits
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Bruce Bégout. UT2J. (2016, 8 février). Suburbex. L'exploration suburbaine : errance et anonymat / Bruce Bégout. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/85551. (Consultée le 3 février 2023)
Contacter
Documentation

BÉGOUT, Bruce (2014). L'accumulation primitive de la noirceur. Paris, Éditions Allia, 256 p.

BROUSSEAU, Simon (2014). Le nom propre en perte de sens : anonymisation du sujet chez Bruce Bégout, L'esprit créateur, 1, vol. 54, Spring 2014, 126-137. [En ligne : http://muse.jhu.edu/journals/lesprit_createur/v054/54.1.brousseau.html].

BÉGOUT, Bruce (2013). Suburbia. Paris, Éditions Inculte, 368 p.

O'BRIEN, Matthew(2012). Sous les néons. Vie et mort dans les souterrains de Las Vegas. Paris, Éditions Inculte, 269 p.

BÉGOUT, Bruce (2013). La découverte du quotidien. Éléments pour une phénoménologie du monde de la vie. Paris, Éditions Allia, 512 p.

BOUTON, Christophe (2005). Le temps de l'urgence. Lormont, Éditions Le Bord de l'eau, coll. Diagnostics, 300 p.

LEJEUNE, Anaël (2011). Un « Tour des monuments de Passaic » (1967), l'image de la cité selon Robert Smithson, L’Espace géographique, 40, 4/2011, 367-380. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-espace-geographique-2011-4-page-367.htm].

BÉGOUT, Bruce (2010). Duane Hanson, le rêve américain... Arles, Éditions Actes Sud, 72 p.

RATTÉ, Michel (2008). La quotidienneté comme origine du «monde de la vie» chez Bruce Bégout: une lecture critique, Cahiers du CIRP, vol. 2, 9-38. [En ligne : http://www.cirp.uqam.ca/documents%20pdf/Cahiers%20vol.%202/articleratte.pdf].

BÉGOUT, Bruce (2004). L'éblouissement des bords de route. Paris, Éditions Verticales, 144 p.

BÉGOUT, Bruce (2003). Lieu commun: le motel américain. Paris, Éditions Allia, 184 p.

BÉGOUT, Bruce (2002). Zéropolis. L'expérience de Las Vegas. Paris, Éditions Allia, 128 p.

SMITHSON Robert (1993). Une visite des monuments de Passaic, New Jersey, Les Cahiers du Musée national d’Art moderne,  43, 16-23.

SMITHSON Robert (1967). A Tour of the Monuments of Passaic, Artforum, 4, vol. VI, 48-51.

BLAKE, Peter (1964). God's Own Junkyard. The Planned Deterioration of America's Landscape. New York, Holt, Rinehart and Winston Publisher, 143 p.

MUMFORD, Lewis (1962). Megalopolis as anti-city, Architectural Record, 132, December 1962, 101-108.

MUMFORD, Lewis [1961] (2011). La cité à travers l’histoire. Marseille, Éditions Agone, coll. Mémoires sociales, 944 p.

JACOBS, Jane [1961] (2012). Déclin et survie des grandes villes américaines. Paris, Éditions Parenthèses, coll. Eupalinos, 416 p.

Bruce Bégout, Conférence 6 octobre 2021, Monaco, Pavillon Bosio, 1h45 : https://www.youtube.com/watch?v=wUf7sg0byu0

Site du laboratoire de recherche "Patrimoine, Littérature Histoire" (PLH) de l'Université Toulouse Jean-Jaurès : https://plh.univ-tlse2.fr/

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème