Conférence
Chapitres
Notice
Langue :
Français
Crédits
Mission 2000 en France (Réalisation), Mission 2000 en France (Production), Jacques Fontanille (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/hbr7-3167
Citer cette ressource :
Jacques Fontanille. UTLS. (2000, 18 février). Le pouvoir créateur des signes , in Les signes et le sens. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/hbr7-3167. (Consultée le 24 mai 2024)

Le pouvoir créateur des signes

Réalisation : 18 février 2000 - Mise en ligne : 25 janvier 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

On considère généralement qu'on a affaire à un signe quand une chose est sensée renvoyer à une autre chose ; on précise même parfois que le signe est d'abord signe de l'absence de la chose même, voire qu'on ne peut parler de signe qu'en raison de l'imperfection de notre rapport sensible avec le monde qui nous entoure.

Pourtant, les signes d'aujourd'hui, et notamment les images, débordent largement cette propriété restrictive de représentation indirecte de la réalité. Les signes suscitent et inventent notre réalité, et on voudrait montrer ici comment, bien au-delà de leur capacité (imparfaite) à se référer à la réalité, ils agissent sur elle : les signes agissent sur le monde et dans le monde, et modifient notre relation avec lui.

L'exposé se limitera à une catégorie de signes, celle des signes visuels (de l'idéogramme au pictogramme, de l'image publicitaire à l'espace architectural). Après avoir défini ces différents types sémiotiques, on s'efforcera de dégager un principe général de fonctionnement.

Conférence du 18 février 2000 par Jacques Fontanille.

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème