Canal-U

Mon compte
EHESS

Table ronde: L’aumônerie musulmane et la République


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ehess/embed.1/table_ronde_l_aumonerie_musulmane_et_la_republique.11477?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Table ronde: L’aumônerie musulmane et la République

Production : Direction de l’Audiovisuel/EHESS/IISMM

Auteur/Réalisateur : Philippe Kergraisse
Vidéothèque : Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman Ecole des hautes études en sciences sociales


  Résumé : Le principe de séparation des Églises et de l’État contenu dans l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 affirme que si la République « ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte », elle peut cependant prendre en compte  « les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans des établissements tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons ». 

Cette possibilité nécessite cependant que l'État ait préalablement reconnu une instance représentative nationale capable d'accréditer ses aumôniers, ce qui pour l'islam ne sera pleinement réalisé qu'avec la création du Conseil français du Culte musulman en 2003. L'aumônerie musulmane est  donc la plus jeune des aumôneries françaises. Cette institution, dont les membres sont naturellement soumis à une double autorité religieuse et administrative, témoigne de la place du culte musulman dans la société française et de son rapport aux organes de la puissance publique



 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte