Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

CAPITALISME ET (POST)ESCLAVAGE : POUR UNE CRITIQUE CARIBÉENNE DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE - Comment penser le capitalisme en Haïti après le révolution de 1804? Présenté par Jean-Jacques CADET


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/capitalisme_et_post_esclavage_pour_une_critique_caribeenne_de_l_economie_politique_comment_penser_le_capitalisme_en_haiti_apres_le_revolution_de_1804_presente_par_jean_jacques_cadet.54131?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

CAPITALISME ET (POST)ESCLAVAGE : POUR UNE CRITIQUE CARIBÉENNE DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE - Comment penser le capitalisme en Haïti après le révolution de 1804? Présenté par Jean-Jacques CADET

Journée d'études

Dans la conclusion de son ouvrage Capitalisme et esclavage, qui fête cette année ses 75 ans, Eric Williams déclarait que la thèse défendue par lui de la centralité des logiques et pratiques esclavagistes dans l’émergence du capitalisme industriel, quoique démontrée à partir du seul exemple britannique, avait valeur « générique » dans la mesure où elle aurait aussi bien pu être étayée à partir du cas français. Cette hypothèse, à peine esquissée, n’a jamais réellement été mise à l’épreuve, la réception du livre de Williams en France étant restée pour le moins lacunaire, tandis qu’il n’a cessé de nourrir recherches et controverses dans le monde anglophone. Cette journée d’études est une première tentative pour (re)lancer le débat en adoptant une approche croisée entre les Caraïbes “britannique” et “française” et en élargissant la perspective aux transformations des modes et rapports de production, des formes de travail et de résistance, après les abolitions jusqu’à l’ère néolibérale dans laquelle nous vivons. Il s’agit en définitive d’encourager le développement d’une critique de l’économie politique qui reste le parent pauvre des études contemporaines sur la Caraïbe dans le monde francophone.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte