Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Entretien avec Rémy GASTAMBIDE mené par Dominique ROLLAND


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/entretien_avec_remy_gastambide_mene_par_dominique_rolland.31797?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Entretien avec Rémy GASTAMBIDE mené par Dominique ROLLAND

A travers cet entretien Dominique ROLLAND, anthropologue, nous fait découvrir l'histoire tout à fait singulière de Rémy GASTAMBIDE, artiste peintre et musicien.

Rémy GASTAMBIDE nous livre son parcours personnel et artistique en toute simplicité.
Enfant amérasien adopté par un couple intellectuel franco-suisse, il est passé de l'obsession déprimée - lors de la découverte de ses origines - à l'exploration joyeuse à chaque fois qu'il retourne au Vietnam. Dessiner pendant des heures dans sa chambre pour combler le vide, fouiller les magasins, chercher les photos et dévorer les textes sur la guerre du Vietnam lui a permis répondre à ses interrogations sur son identité métisse et de se réinvestir enfin dans la peinture et la musique.

>> Pour connaître les oeuvres de Rémy Gastambide, consultez son site : http://remygastambide.fr/

>> Vous pouvez également écouter les oeuvres musicales de Rémy Gastambide et de Pierre Mardesic à l'adresse suivante : https://soundcloud.com/remy-gastambide

En complément de cet entretien, nous vous proposons une échappée musicale autour de la vielle à roue.

--------

Né en 1969 à Saïgon, (Sud Vietnam), Rémy Bac Ai, amérasien, a été adopté par un couple franco-suisse, les Gastambide. Elevé à Reims, il a fait des études supérieures de dessin à Paris puis à Londres, et s'est tourné vers la photographie de reportage en hommage à la guerre du Viet-Nam qu'il a découvert à son adolescence.
Son travail a fait l'objet de diverses parutions dans la presse française et internationale, ainsi que plusieurs expositions. Aujourd'hui, il s'oriente de nouveau vers le dessin et la peinture et signe ses « toiles », ou ses bandes de papier, de son nom vietnamien : 
Nguyên Bac Ai, inscrivant ainsi sur son œuvre cette identité qu’il considère comme véritable « identité intérieure, passé enfoui ». 

Dominique ROLLAND est anthropologue, maître de conférences à l'INALCO à Paris, où elle dirige la filière Communication et Formations Interculturelles. Après un travail de terrain dans le sud-est de Madagascar, qui a donné lieu à une thèse sur le Royaume Antemoro, elle consacre ses travaux à la question du métissage, en s'appuyant principalement sur le cas de l'Indochine coloniale. Le résultat de ses recherches se décline dans différents registres : travaux académiques, littérature et expressions scéniques.

Elle est une des porteuses du projet interuniversitaire Enseigner l’écrit à des publics faiblement ou non lettrés : Bilan critique des formations, mutualisation, ouvertures vers le terrain et collabore régulièrement au magazine bimestriel Le Français dans le monde, notamment à son supplément Francophonies du Sud, et à la revue Recherches et applications de la FIPF.
Né en 1969 à Saïgon, (Sud Vietnam), Rémy Bac Ai, amérasien, a été adopté par un couple franco-suisse, les Gastambide. Elevé à Reims, il a fait des études supérieures de dessin à Paris puis à Londres, et s'est tourné vers la photographie de reportage en hommage à la guerre du Viet-Nam qu'il a découvert à son adolescence.
Son travail a fait l'objet de diverses parutions dans la presse française et internationale, ainsi que plusieurs expositions. Aujourd'hui, il s'oriente de nouveau vers le dessin et la peinture et signe ses « toiles », ou ses bandes de papier, de son nom vietnamien : 
Nguyên Bac Ai, inscrivant ainsi sur son œuvre cette identité qu’il considère comme véritable « identité intérieure, passé enfoui ». 

Dominique ROLLAND est anthropologue, maître de conférences à l'INALCO à Paris, où elle dirige la filière Communication et Formations Interculturelles. Après un travail de terrain dans le sud-est de Madagascar, qui a donné lieu à une thèse sur le Royaume Antemoro, elle consacre ses travaux à la question du métissage, en s'appuyant principalement sur le cas de l'Indochine coloniale. Le résultat de ses recherches se décline dans différents registres : travaux académiques, littérature et expressions scéniques.

Elle est une des porteuses du projet interuniversitaire Enseigner l’écrit à des publics faiblement ou non lettrés : Bilan critique des formations, mutualisation, ouvertures vers le terrain et collabore régulièrement au magazine bimestriel Le Français dans le monde, notamment à son supplément Francophonies du Sud, et à la revue Recherches et applications de la FIPF.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte