Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Le rôle des intellectuels et des artistes dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme - Un entretien avec Gérard Noiriel


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/le_role_des_intellectuels_et_des_artistes_dans_la_lutte_contre_le_racisme_et_l_antisemitisme_un_entretien_avec_gerard_noiriel.37725?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le rôle des intellectuels et des artistes dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme - Un entretien avec Gérard Noiriel

Le rôle des intellectuels et des artistes
dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme

 

Un entretien avec Gérard Noiriel

L’historien Gérard Noiriel revient sur le rôle des intellectuels et des chercheurs dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Il y présente aussi son expérience de collaboration avec des acteurs culturels.
Après une forte visibilité des mouvements antiracistes, comme SOS racisme, dans les années 1980, la décennie suivante a vu se développer une critique de ce type d’engagement militant. Comme le racisme lui-même mute et prend des places différentes dans la société, les formes d’actions pour lutter contre le racisme doivent elles aussi s’adapter.

En faisant un détour historique par l’Affaire Dreyfus et l’engagement d’Emile Zola, Gérard Noiriel rappelle le rôle traditionnellement important des intellectuels dans l’action contre le racisme et l’antisémitisme. Il existe une responsabilité des élites, cette responsabilité est avant tout celle du développement de la connaissance et de sa diffusion.

L’expérience de terrain de l’historien a néanmoins permis de dévoiler les limites de discours qui « prêchent trop souvent des convaincus » et n’arrivent pas à atteindre les classes populaires. Une stratégie à adopter dans la diffusion du discours antiraciste pourrait alors être celle de la collaboration avec des artistes pour faire passer un message qui touche les émotions des spectateurs.

Gérard Noiriel revient notamment sur sa collaboration avec Roschdy Zem et Omar Sy sur le scénario de Chocolat, film autour du premier artiste noir qui a connu la célébrité en France, le clown Chocolat.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte