Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Locaux contre autochtones. Paradoxes des stratégies participatives.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/locaux_contre_autochtones_paradoxes_des_strategies_participatives.29691?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
ROCA Albert

Producteur Canal-U :
Fondation maison des sciences de l'homme
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Locaux contre autochtones. Paradoxes des stratégies participatives.

La Grande Île fait l'objet, depuis deux décennies, d'une série de mesures de développement qui tentent de relever le défi de lutter contre la pauvreté tout en protégeant la biodiversité. Au travers des multiples réformes et des projets menés avec un nombre incomparable d'acteurs, le terrain malgache déploie toute la richesse de son exemplarité et de ses spécificités. Il entraîne aussi vers de plus larges débats contemporains. Ce séminaire est l'occasion de rencontrer les auteurs du dossier de la revue Etudes rurales Quel développement à Madagascar ? (Editions de l'EHESS). Les auteurs réunis dans cet ouvrage, relevant de disciplines différentes, entrent dans le débat en partant de leur expérience de terrain. Le caractère parfois contradictoire de ces contributions témoigne de l'ardeur de questions contemporaines, tant sur la scène du développement que sur celle du positionnement théorique et disciplinaire.

Depuis le début des années quatre–vingt–dix et l'émergence de la Troisième république, Madagascar sort doucement d'une longue période de fermeture qui a contribué à la dégradation de ses infrastructures et du niveau de vie de ses habitants. La Grande Île est considérée comme l'un des pays les plus pauvres de la planète mais aussi comme l'un des plus riches en termes de biodiversité spécifique. Au travers des multiples réformes et des projets menés avec un nombre incomparable d'acteurs, le terrain malgache déploie toute la richesse de son exemplarité et de ses spécificités. Il nous entraîne aussi vers de plus larges débats portant sur le traitement de la question des rapports entre l'Homme et la Nature. De l'utilisation des connaissances dans la conceptualisation des outils et des modèles de développement. De l'urgence qui semble caractériser la mise en projet. De la pertinence de l'échelle de mesure "coût/ avantages". Ou encore du droit à la parole que l'on reconnaît ou non aux populations concernées par des projets qui influent directement sur leurs conditions d'existence.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte