Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

The Paradox of Global Poverty


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/the_paradox_of_global_poverty.31147?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
GUPTA Akhil

Producteur Canal-U :
Fondation maison des sciences de l'homme
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

The Paradox of Global Poverty

Conférence de Mr Akhil GUPTA (Professeur d'anthropologie à l'Université de Californie - UCLA - Los Angeles, USA) réalisée le 3 juin 2009, dans le cadre du séminaire "Figures du global-politique" de Marc Abélès. Discutant : Jonathan Friedman, directeur d'études à l'EHESS.

Akhil GUPTA a notamment dirigé les ouvrages suivants : The Anthropology of the State: A Reader (avec Aradhana Sharma) 2006; Caste and Outcast (avec Gordon Chang and Purnima Mankekar), 2002; Culture, Power, Place: Explorations in Critical Anthropology (avec James Ferguson), 1997.

----------------
Présentation du séminaire "Figure du global-politique":

L’intensification des processus transnationaux transforme radicalement la configuration des espaces politiques contemporains. On a vu ainsi émerger de nouveaux lieux de pouvoir et de contre-pouvoir, avec la montée en puissance d’institutions internationales et d’organisations non gouvernementales dont on mesure l’impact dans la gestion des affaires planétaires. Pour autant, le global-politique ne saurait être circonscrit en termes de rapport de forces, ni pensé comme une forme superétatique. Il se construit à côté de l’univers des partages territoriaux, sans s’imposer aux États et aux dispositifs classiques de la souveraineté comme un pouvoir surplombant. Penser le global-politique implique de ne pas l’analyser seulement comme un ensemble d’instances de négociation et de prise de décision, mais aussi en tant que lieux du politique où s’engendrent des normes, des concepts, des paramètres de discussion, et où se concrétise une puissance collective, faite de tensions, voire d’affrontements, mobilisant des protagonistes issus de strates hétéroclites. Ce séminaire vise à explorer les différentes figures du global-politique en prenant appui sur des travaux ethnographiques très récents, et à affiner les instruments conceptuels et méthodologiques dont nous disposons pour approcher ce phénomène.
>> Plus d'informations sur le LAIOS-CNRS-EHESS

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte