Canal-U

Mon compte
La forge numérique

The present is a foreign country : memory and nostalgia in Sam Selvon, The Lonely Londoners


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/the_present_is_a_foreign_country_memory_and_nostalgia_in_sam_selvon_the_lonely_londoners.13665?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
Lecercle Jean-Jacques

Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

The present is a foreign country : memory and nostalgia in Sam Selvon, The Lonely Londoners


Le Colloque international « The Place of Memory in the literature and cultural productions of Anglophone diaspora » portait sur les productions culturelles des diasporas du domaine anglophone (Inde, Caraïbes, Afrique) vers les pays anglophones (Canada, Etats-Unis, Royaume-Uni) dans la période contemporaine. Organisé en partenariat avec l’Université d’Edimbourg et co-organisé par Françoise Kral, Professeur de Littérature britannique et d’études post-coloniales à l’UCBN, Sam Coombes (University of Edinburgh) et Corinne Bigot, Université de Paris X Nanterre La Défense, le colloque s'est tenu à la MRSH de l'Université de Caen les 3 et 4 octobre 2013. Il a rassemblé une quarantaine de participants venus du monde entier, dont deux conférenciers de renommée internationale, le Professeur Robert Young, Silver Professor à NYU (New-York) et Jean-Jacques Lecercle, Professeur émérite à l’université de Nanterre La Défense.

Le thème du colloque était la mémoire. Le titre anglais « The place of Memory » interroge la place prépondérante de cette question, qui a souvent été étudiée dans sa dimension mélancolique et nostalgique. Le colloque suggèrait une autre approche portant sur les modalités de construction et de survie d’une identité d’origine qui entre en tension avec la définition identitaire du pays d’accueil. Cette problématique invite à une réflexion plus large sur les enjeux économiques et politiques des constructions identitaires nationales et de la façon dont elles s’appuient sur une mémoire collective. Cette confection d’une mémoire collective devient problématique à l’heure actuelle en raison du développement sans cesse croissant de « marges » et de populations qui se chiffrent en millions de personnes vivant en marge des nations. Parmi ces questions, celles de la citoyenneté et de l’appartenance nationale dans un contexte de transnationalisme, mais aussi la façon dont le cas de ces populations et leur rapport à la sphère du politique est susceptible de devenir un paramètre clé de la compréhension du contexte politique international à l’heure actuelle.

Linguiste de formation, philosophe du langage et spécialiste de l’œuvre de Gilles Deleuze, Jean-Jacques Lecercle est l’auteur de plus d’une douzaine de livres, parmi lesquels Philosophy Through the Looking-Glass (Londres : Hutchinson, 1985), Frankenstein, mythe et Philosophie (Paris : PUF, 1988), The Violence of Language (Londres : Routledge, 1991), Philosophy of Nonsense (Londres : Routledge, 1994), Le Dictionnaire et le Cri : Carroll, Lear et le nonsense (Nancy : Presses Universitaires de Nancy, 1995), Alice (Paris : Autrement, 1998),  Interpretation as Pragmatics (Londres : Macmillan, 1999), L’Emprise des Signes Débat sur l’Experience Littéraire (ouvrage écrit en collaboration avec R. Shusterman, Paris : Seuil, 2002), Deleuze and Language (Basingstoke : Palgrave, 2002), The Force of Language (en collaboration avec Denise Riley, Basingstoke : Palgrave, 2004),  Une Philosophie Marxiste du Langage (Paris : PuF, 2004) et Badiou and Deleuze Read Literature (Edinburgh : Edinburgh University Press, 2010).

Jean-Jacques Lecercle a reçu récemment le Grand Prix de la Recherche de la Société Française des Etudes Anglaises (la SAES) pour son œuvre dense, diverse et aux résonances multiples et qui explique qu’il ait dirigé des thèses dans des domaines aussi divers que la linguistique, la littérature, du 19è siècle à la période actuelle ou encore l’histoire des idées. L’approche marxiste dont il se réclame et qu’il a contribué à repenser dans une perspective contemporaine et en rapport avec les nouveaux défis théoriques de l’époque est en résonance avec le domaine post-colonial qui est l’objet du colloque The Place of Memory in Contemporary Diasporic Cultures. Parmi les apports incontestables de son œuvre, un regard très personnel et perspicace sur la mondialisation linguistique par le biais de la langue anglaise. L’analyse de Jean-Jacques Lecercle rompt avec le pessimisme de certains pour montrer comment la domination planétaire de l’anglais comme langue globale cache une faille majeure qui est la réduction de l’anglais à une langue instrumentalisée, de plus en plus appauvrie par l’utilisation basique qu’en font les locuteurs non natifs et peu au fait de la culture et de l’histoire non seulement de l’Angleterre mais des pays de l’anglophonie dans lesquels cette langue a ses racines. Loin de standardiser la communication et d’harmoniser les pratiques, l’anglais langue de communication appauvrit les échanges humains et génère une sorte de pragmatique du malentendu, chacun projetant sur elle ses propres représentations.

Dans sa conférence plénière donnée en ouverture au colloque, le Professeur Lecercle parle du roman The Lonely Londoners de l’écrivain trinidadien Sam Selvon en s’intéressant aux modes de subjectivation collectifs. La lecture que fait Jean-Jacques Lecercle de cette œuvre met en avant non pas une nostalgie collective mais la naissance d’une subjectivation collective.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte