Canal-U

Mon compte
Université de Bretagne Occidentale

" José Bergamín y la Junta de Cultura Española (1939-1940) "


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ubo/embed.1/jose_bergamin_y_la_junta_de_cultura_espanola_1939_1940.51363?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Université de Bretagne Occidentale
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

" José Bergamín y la Junta de Cultura Española (1939-1940) "

Manuel Aznar Soler (U. Autònoma de Barcelona, GEXEL) : " José Bergamín y la Junta de Cultura Española (1939-1940) ".

Présenté par Rose Duroux (U. Clermont Ferrand Auvergne, CELIS).

José Bergamín, président de l'Alliance des Intellectuels pour la Défense de la culture pendant les années de la guerre d’Espagne, fut également le premier président du Conseil pour l’expansion de la culture espagnole créé en mars 1939 à Paris (Junta de Cultura Española). Lors de l’exil au Mexique de la plupart de ses membres, la  gestion de Bergamín fit l’objet de controverses au sein du Conseil. L’opposition frontale entre Bergamín et Juan Larrea, leaders de tendances opposées, provoqua la démission irrévocable de Bergamín, accusé de gestion économique trouble. Reconstituer le processus qui a mené à la rupture, à travers les rapports des réunions du Conseil de la Culture Espagnole en exil, constitue le principal objectif de mon intervention.

Manuel Aznar Soler (Valence, 1951), professeur de littérature espagnole contemporaine à l'Université Autonome de Barcelone, dirige depuis janvier 1993 le Groupe d'Études sur l'Exil littéraire (GEXEL).
Parmi ses publications, on peut citer des ouvrages tels que Los laberintos del exilio. Diecisiete estudios sobre la obra literaria de Max Aub [2003], un écrivain dont il a édité La gallina ciega [1995], San Juan [2006], Diarios (1939-1972) [1998], Nuevos diarios inéditos (1939-1972) [2003] et Escritos sobre el exilio [2008]. Il a aussi édité Nuevos diarios inéditos (1939-1972) [2003] et Escritos sobre el exilio [2008]. Il a également été l’éditeur de El exilio literario español de 1939 [1998] et de Las literaturas del exilio republicano de 1939 [2000], ainsi que de Escritores, editoriales y revistas del exilio republicano de 1939 [2007] et coéditeur de El exilio republicano de 1939 y la segunda generación [2011], de El exilio republicano de 1939. Viajes y retornos [2014] et des actes de cinq congrès internationaux organisés par le GEXEL. Manuel Aznar Soler est actuellement directeur littéraire de la Biblioteca del Exilio, ainsi que directeur de Laberintos, « annuaire d'études sur les exilés culturels espagnols », de El Correo de Euclides, « revue scientifique annuelle de la Fondation Max Aub » et codirecteur de Sansueña, « revue d'études sur l'exil ». Il est coresponsable d'un projet intitulé Histoire de la littérature espagnole et l'exil républicain de 1939 : Final [FFI2017-84768], financé par le ministère de l'Économie et de la Compétitivité et en vigueur jusqu'au 31 décembre 2020. Parmi ses derniers ouvrages, mentionnons República literaria y revolución (1920-1939) [2010, 2 vol.], El teatro de Jorge Semprún [2015], Iluminaciones sobre Luces de bohemia de Valle-Inclán [2017] et El Segundo Congreso Internacional de Escritores para la Defensa de la Cultura (Valencia-Madrid-Barcelona-París, 1937). Actas, discursos, memorias, testimonios, textos marginales y apéndices) [2018].  Enfin, il est coéditeur de Epistolario de Margarita Xirgu [2018].

Télécharger le programme complet du colloque ici.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 " 1939-2019 : Première commémoration officielle franco-espagnole de la Retirada "
 " Resistir. Les républicains espagnols en Bretagne de la Retirada à la Résistance "
 " Las indemnizaciones de la República Federal de Alemania a los exiliados españoles que trabajaron en la Organización Todt en Bretaña "
 " Yves K'ourio, un volontaire aux origines bretonnes engagé dans le Bandera Jeanne D'Arc, 1936-1944 " / Petit panorama des BD et romans graphiques sur le guerre d'Espagne et l'exil / Présentation de la BD Sept athlètes (Delcourt, 2017)
 Rencontre avec Maya Tévally et Roselyne Chenu
 " Enseigner par temps de guerre et d'exil "
 " Le Finistère : accueil et vie des enfants de la guerre d'Espagne "
 Présentation du projet Memoria y Exilio / " Manuel Muñoz Martínez : un dirigeant républicain de Cadiz en Bretagne "
 Théâtre amateur étudiant : " Crímenes ejemplares ", de Max Aub
 " Dynamique de l'enseignement de l'espagnol dans le secondaire dans l'Académie de Rennes " / Présentation de projets pédagogiques sur la guerre d'Espagne et l'exil
 " Itinéraires d'un fils d'exilé catalan "
 " El teatro de Bergamín en Francia " / " Voces del exilio: las vueltas de Max Aub et José Bergamín " / " Tea rooms : questionnements autour du travail féminin dans le Madrid des années 30 " / Témoignage de Roselyne Chenu sur José Bergamín
 " La mémoire historique en Espagne : de la revendication citoyenne à la bataille législative. La longue marche vers la reconnaissance du passé traumatique du pays " / " Les héritiers de la mémoire "
 " L'écriture et la mémoire dans l'œuvre d'Alfons Cervera "
 Rencontre avec Alfons Cervera. Présentation de l'ouvrage " Un autre monde "
 Ciné-rencontre : " El Silencio de otros " / Projection suivie d'un échange sur la question de la mémoire avec Alfons Cervera
 " Vie de goéland. María Casarès et la Bretagne "
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte