Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/de_la_litterature_en_temps_de_crise_migratoire_alexis_nuselovici.54395?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici

De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici [alias Alexis Nouss], conférence organisée  par le Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, sous la responsabilité scientifique d'Isabelle Keller-Privat et présentée par Stéphanie Lima, professeure de Géographie humaine et environnement (Univ. UT2) dans le cadre du labex "Nouveaux horizons de l’hospitalité : enjeux mémoriels, artistiques, philosophiques et politiques". Université Toulouse-Jean Jaurès, 14 janvier 2020.

La place et le rôle de l’hospitalité dans la vie sociale n’a jamais été aussi sensible qu’en cette époque où les vagues successives de réfugiés politiques et de migrants économiques (dont la distinction est souvent difficile, voire impossible à effectuer) posent inlassablement la question d’une éthique et d’une praxis de l’accueil dans le monde contemporain. Celui-ci s’est en effet construit simultanément, ainsi que le rappelle René Schérer, autour de deux utopies contradictoires : celle d’une « hospitalité du seuil […] indispensable comme condition première de la pensée qui a inventé, à partir de sociétés recevantes, l’idée d’une société nouvelle » et celle d’une cité platonicienne qui s’articule jalousement autour de la préservation de son équilibre interne. Partant du statut historique et juridique de l’étranger, du xenos grec qui a donné naissance à la notion de xenia, comment l’étranger, auquel la cité athénienne reconnaissait des droits, est devenu ce chercheur d’asile à la fois exclu des structures sociales et linguistiques hégémoniques et qui pourtant se réapproprie le monde et la langue depuis les marges pour les réinvente de l’intérieur ? Comprendre les enjeux de l’hospitalité aujourd’hui, c’est donc, fondamentalement, réactiver la mémoire des différentes formes et pratiques que celle-ci a assumées pour envisager, d’une part, la situation asymétrique induite par les lois et les codes de l’hospitalité entre les « accueillants » et les « accueillis » (Gotman, 2001) et, d’autre part, comment la réflexion sur l’hospitalité induit un bouleversement phénoménologique et éthique qui interroge notre rapport au proche et au lointain, à l’extérieur et à l’intérieur, à la sphère individuelle et politique, et fait émerger « la pluralité des mondes » (Le Blanc, Brugère). 

Dans cette conférence, le linguiste Alexis Nouss explore les questions de l’exil et de hospitalité à travers la littérature : « L'enjeu est celui d'un changement paradigmatique, radical, dans notre perception de la migration. Et, dans ce changement paradigmatique, l'audace de croire que la littérature a peut-être un rôle à jouer ».  Comment la littérature est-elle aux fondements d’un parcours scientifique engagé jusqu’à l’action politique ? Dans quelle mesure nourrit-elle un mode d’empathie qui invite à l’engagement et constitue-t-elle un premier pas vers la conscience politique ?

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Numérique et école inclusive / Patrice Renaud
 L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex
 Rencontre avec Gérard Noiriel
 Les tendances dans l'album contemporain ibérique / Euriell Gobbé-Mévellec
 Contes détournés : Antoniorrobles et Ana María Matute / Christine Pérès
 Langue française et art de seconde rhétorique: sur quelques leçons de maître Clément / Jean-Charles Monferran
 « La beauté » / François Roudaut
 L’histoire : une science humaine ? / Johann Chapoutot
 Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? / Silyane Larcher
 L'année 68 des femmes : 1968, de grands soirs en petits matins. Nouvelles explorations de l'événement / Ludivine Bantigny
 Mai 68, ou le triomphe de la ‘Société du spectacle’ ? / Pascal Ory
 "Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard
 O 25 de Abril de 1974 e A Constituição Portuguesa / Almirante Manuel Martins Guerreiro
 Elsa Medina Castro : un regard photographique / Marion Gautreau
 La frontière États-Unis-Mexique : histoire et enjeux d’un espace disputé / Emmanuelle Perez Tisserant, Hilary Sanders, Françoise Coste
 Epistmologia feminista : la falacia del conocimiento objetivo / María Luisa Femenías
 Making the Connection / Kev Reynolds
 Les stratégies de segmentation syllabique en lecture chez l’enfant : quid des sensibilités phonologiques universelles ? / Norbert Maïonchi-Pino
 La nouvelle, format obligatoire pour les écrivains soviétiques de SF ? / Patrice Lajoye
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte