Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Du précoce infantile à l'adolescence : entre "trop" et "pas assez" / Karim Kebir


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/du_precoce_infantile_a_l_adolescence_entre_trop_et_pas_assez_karim_kebir.13114?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Du précoce infantile à l'adolescence : entre "trop" et "pas assez" / Karim Kebir

Du précoce infantile à l'adolescence : entre "trop" et "pas assez" / Karim Kebir, in "L'adolescent, son psychothérapeute et son psychanalyse", colloque organisé par le Laboratoire Clinique Psychopathologique et Interculturelle (LCPI) -axe 1, Psychopathologie psychanalytique et des âges de la vie- et la revue « Adolescence », Université Toulouse II-Le Mirail, 23 mai 2013.

Ce qui se joue entre l’adolescent et son psy peut-être abordé en tant que création ou co-création d’un rééquilibrage narcissico-objectal. À l’adolescence la nouvelle pulsionnalité devient trauma et débordement quantitatif. Choc pubertaire, les pulsions remaniées sont vécues comme un déchaînement incompréhensible qui ne peut se résoudre qu’en acte. La conséquence pour l’analyste est de travailler le contre-transfert en y intégrant son pare-excitateur. Le pare-excitation du cadre interne de l’analyste mis à l’œuvre dans la relation avec l’adolescent à l’œuvre est proposé à ce dernier pour son fonctionnement interne. En effet, durant les séances, la capacité de rêverie de l’analyste vient se prêter aux projections de l’adolescent ainsi qu’à ses fantasmes archaïques œdipiens. L’analyste qui rêve se propose comme un espace intermédiaire, contenant possible des potentiels de transformations de l’adolescent, qu’il contribue et continue d’organiser. L’enjeu de la thérapie d’adolescents est de mettre l’accent sur l’adaptation narcissique en tant qu’assises indispensables aux relations objectales et il revient au psy de l’adolescent de trouver-créer l’équilibre et de le faire évoluer jusqu’à ce que la subjectivation soit assurée.
[Selon le souhait de l'auteur, la partie clinique de la communication n'est pas diffusée dans cette séquence vidéo].

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte