Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Enganando a Censura : "Os Inconfidentes" de Joaquim Pedro de Andrade / Cristina Duarte Simões


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/enganando_a_censura_os_inconfidentes_de_joaquim_pedro_de_andrade_cristina_duarte_simoes.8900?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Enganando a Censura : "Os Inconfidentes" de Joaquim Pedro de Andrade / Cristina Duarte Simões

Enganando a Censura : "Os Inconfidentes" de Joaquim Pedro de Andrade / Cristina Duarte Simões. In Journée d'études "Dictatures, censures et répression dans les mondes lusophones, XXe et XXIe siècles", organisée par Marc Gruas, dans le cadre du séminaire de l'Institut de Recherche et d'Études Culturelles (IRIEC, Toulouse), et par la section de portugais de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 11 mai 2012.

Nos anos 70, quando a ditadura militar brasileira já se tornara bastante opressiva, o Ministro da Educação passou a incitar os cineastas locais a dirigirem filmes de teor histórico. Esse órgão oficial tinha em mente as futuras celebrações do sesquicentenário da independência do país, previstas para 1972. Estava evidentemente implícito que essas obras tinham por obrigação transmitir uma imagem pré-determinada da História do Brasil, representação definida e autorizada pelo poder dos generais. Se alguns cineastas adotaram essa proposta, submetendo-se às normas impostas, outros tentaram contornar essa imposição. Joaquim Pedro de Andrade e seu filme Os Inconfidentes pertencem a esse grupo rebelde.

Dans les années 1970, lorsque la dictature militaire brésilienne était devenue très oppressive, le Ministère de l’Education a incité les cinéastes brésiliens à tourner des films historiques. Cette institution officielle visait les futures commémorations des 150 ans de l’indépendance du pays, prévues pour 1972. De façon implicite, il était alors clair que les œuvres cinématographiques devaient transmettre une certaine image de l’Histoire du Brésil, une représentation « officielle » prédéfinie et autorisée par le pouvoir des généraux. Si quelques cinéastes ont accueilli cette proposition, et se sont soumis aux normes imposées, d’autres ont essayé de détourner cette commande. Joaquim Pedro de Andrade, avec son film "Os Inconfidentes", appartient à ce groupe rebelle.

[Voir, sur Youtube, le film "Os Inconfidentes"  de J. P. de Andrade].

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte