Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Entre, l'étendue intime. "Ese espacio ese jardín" de Coral Bracho / Nathalie Galland


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/entre_l_etendue_intime_ese_espacio_ese_jardin_de_coral_bracho_nathalie_galland.14138?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Entre, l'étendue intime. "Ese espacio ese jardín" de Coral Bracho / Nathalie Galland

Entre, l'étendue intime. Ese espacio ese jardín de Coral Bracho / Nathalie Galland. In "Le souffle long...", colloque international de poésies américaines contemporaines organisé par le laboratoire FRAMESPA (France Méridionale et Espagne), l'équipe CAS (Culture Anglo-Saxonnes) et le séminaire POP (Poésie... Ou Poésie), Université Toulouse II-Le Mirail, 14-16 mars 2013.

Le poème de Coral Bracho, Ese espacio ese jardín (2003), « se développe dans la durée, dans la lenteur (...) inauguré par une épitaphe qui annonce un roulement, le retour, le retournement des mots, quelque chose de spectaculaire, d'une fécondité. (...) Une ferveur confessée pour le langage se manifeste dans la circulation et la circularité qui font du poème l'endroit où se situent rétrospective, affectivité, vision, parole, absence, où la mémoire se diffracte dans chaque instant du texte, comme l'enfance. Des lieux où reviennent l'avant dans un questionnement de l'autre, soufflé dans l'extenion du poème comme si, précisément, c'était bien l'espace déroulé, et les pauses qui l'ajourent, qui permettaient de relier signes, indices, résonnances, entre extension lyrique et épique de la conscience, la conscience d'être avec. Une respiration du texte qui tient peut-être à l'oraison, au souffle et à la retenue qui propulsent un moutonnement d'images ». Pour Nathalie Galland, Ese espacio ese jardín, dont « on n'aura pas assez dit l'impact rythmique, le mystère, l'expérience qui nous met hors de nous, l'habitation poétique, explore et va au bord en produisant de "l'entre". En cela, il est l'endroit de conjonction, de convergence, de dialogue entre l'immédiat et l'immémorial. »

[illustration du générique et vignettes : Rythmes de Robert Delaunay, 1932. Photo de FA2010, source : Wikimedia Commons].

  •  
  •  
    Date de réalisation : 15 Mars 2013
    Durée du programme : 25 min
    Classification Dewey : Poésie de langue espagnole
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)
    Disciplines : Langue et Littérature espagnole et latino-américaine
    Collections : Le souffle long...
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : GALLAND Nathalie
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : SARAZIN Claire
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : poésie hispanophone, Coral Bracho (1951-....), poésie mexicaine
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte