Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Une poétique de l'inscriptible, Patrick Chamoiseau et le tombeau littéraire contemporain / Oana Panaïté


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/une_poetique_de_l_inscriptible_patrick_chamoiseau_et_le_tombeau_litteraire_contemporain_oana_panaite.17073?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Une poétique de l'inscriptible, Patrick Chamoiseau et le tombeau littéraire contemporain / Oana Panaïté

Une poétique de l'inscriptible, Patrick Chamoiseau et le tombeau littéraire contemporain / Oana Panaïté. In "Patrick Chamoiseau et la mer des récits", colloque international organisé par le laboratoire Lettres, Langages et Arts (LLA CREATIS) de l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 8-10 octobre 2014.
Thématique 1 : Situation de Chamoiseau.

« Texaco, Biblique des derniers gestes et Un dimanche au cachot renouent avec la poétique du tombeau littéraire. Ériger des tombeaux narratifs est le geste par lequel l’auteur contemporain rassemble dans un seul lieu commémoratif les restes de l’Histoire et de l’histoire de la littérature. Cette structure narrative, discursive et énonciative permet d’opérer une restitution, une recomposition et un réagencement du grand corpus –du corps textuel et du corps symbolique– de la tradition littéraire et historique. Du point de vue rhétorique, le tombeau appartient au genre démonstratif qui consiste dans la louange et le blâme. Du point de vue formel, il se rapproche de la métafiction, genre postmoderne par excellence qui mobilise deux ou plusieurs niveaux interprétatifs puisqu’il propose un texte à la fois lisible et scriptible. L’auteur-psychopompe est l’officiant de ce rituel, apparaissant comme le guide des âmes disparues dans la nuit de l’oubli ou de la mésentente politique. Ce n’est pas un scribe mais un commentateur qui adopte le point de vue de la postérité ou de l’éternité afin de mieux rassembler en un seul lieu, par le tour de force structurel et rhétorique du tombeau littéraire, faits et paroles historiques, preuves et contre-preuves, vérités et mensonges.
La poétique de Patrick Chamoiseau exalte et interroge tout à la fois le pouvoir de la littérature à contenir ou à encadrer le passé. Elle se demande et nous demande si le passé colonial et ses rémanences actuelles peuvent être rendus visibles, éclairés, en somme, inscrits. » (Oana Panaïté).

Dans cette communication, Oana Panaïté développe cinq propositions sur l'oeuvre de Patrick Chamoiseau : cette oeuvre repose sur l'inscription et la trace, c'est une oeuvre écrite pour ne pas s'inscrire, l'écriture de Chamoiseau résiste non seulement aux effets de l'écrit mais à sa logique même, l'oeuvre participe d'un état critique de la littérature, et, enfin, l'oeuvre de Chamoiseau invite à rester vigilant à l'égard du pouvoir mystifiant et mystificateur des récits.

[Illustration adaptée de "Mystery River", photographie de Mattias Ripp, 2014, publiée sur Flickr].

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Patrick Chamoiseau et la mer des récits : introduction
 Écrire en pays dominé. Patrick Chamoiseau et la Pologne : lecture postcoloniale / Tomasz Swoboda
 Chamoiseau et après ? / Jean-Louis Cornille
 Le roman comme atelier : la scène de l'écriture dans les romans de Chamoiseau / Lise Gauvin
 Nouveaux avatars de l'écrivain / Lydie Moudileno
 L'autorité dans les romans de Patrick Chamoiseau / Joscelin Bollut
 Entres fables de La Fontaine et contes de zombis, une tracée de survie pour un usage didactique de la sentimenthèque / Marie-José Fourtanier
 L'Empreinte à Chamoiseau / Lorna Milne
 Patrick Chamoiseau : écrire avec Édouard Glissant / Romuald Fonkoua
 Jouvence, dormance et paysage : la Sentimenthèque comme genèse scripturale / Aurélie Dinh Van [texte lu par Catherine Mazauric]
 Patrick Chamoiseau, quelle écopoétique ? / Hannes de Vriese
 L'écriture palimpseste chez Chamoiseau : transposition et invention générique dans "Texaco" / Béatrice N'Guessan-Larroux
 "Biblique des derniers gestes" ou la quête de l'epos / María Celeste Biorda, Pierre Soubias
 Aspects intermédiaux dans l'oeuvre de Patrick Chamoiseau / Liviu Lutas
 Écrire à conte-courant ? L'unité souterraine des romans de Patrick Chamoiseau / Maeve McCusker
 "L'esclave vieil homme et le molosse" ou la restructuration du paysage intime d'un roman des Amériques / Corina Crainic
 Hypérion victimaire ou l'art du récit chamoisien / Anaïs Stampfli
 Baroque et langue chez Chamoiseau / Mariella Aïta
 Créole magnifique : enquête sur une disparition / Noémie Auzas
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte