Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport (Réalisation), Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport (Production), Brigitte Chabrol (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/0q0r-7362
Citer cette ressource :
Brigitte Chabrol. Canal-U-Médecine. (2011, 27 janvier). Croix Rouge - Nancy 2011 - Handicaps, vulnérabilité et ressources. , in CROIX ROUGE - Nancy 2011 - Fragilité de l'enfant et de l'adolescent dans une société en mutation. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/0q0r-7362. (Consultée le 25 juin 2024)

Croix Rouge - Nancy 2011 - Handicaps, vulnérabilité et ressources.

Réalisation : 27 janvier 2011 - Mise en ligne : 18 février 2011
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

D’après la loi du 11 février 2005, pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le terme de handicap est défini ainsi :"Constitue un handicap toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant".

Le taux de prévalence des handicaps de l’enfant n’a pas diminué durant les dernières décades en France comme à l’étranger, la proportion d’enfants déficients est proche de 2% tous handicaps confondus. Ce taux se situe ainsi autour de 8 enfants pour 1000 naissances pour les handicaps neurosensoriels sévères (trisomie 21, retards mentaux sévères, paralysie cérébrales, surdités sévères, autismes, autres psychoses.). Il est de 3 pour 1000 pour les déficiences motrices, comme pour les déficiences intellectuelles sévères ; de 2,5 pour 1000 pour les troubles psychiatriques (autisme et psychose), et de 1,5 pour 1000 pour les déficiences sensorielles sévères.

Par ailleurs plus de 1% des enfants sont atteints d’autres anomalies responsables de handicaps (troubles mentaux, maladies somatiques, malformations). Ce taux est beaucoup plus élevé chez les enfants nés prématurément (

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème