Conférence

EMOIS Nancy 2011 - Impact des méthodes d’agrégation d’indicateurs de qualité.

Durée : 00:14:23 -Réalisation : 17 mars 2011 -Mise en ligne : 17 mars 2011
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Titre : EMOIS Nancy 2011 - Impact des méthodes d’agrégation d’indicateurs de qualité sur le classement des établissements de santé : le cas de l’infarctus du myocarde.

Résumé : Les indicateurs composites (IC), résultats de l’agrégation de plusieurs indicateurs, sont plus compréhensibles par le public qu’une batterie d’indicateurs et peuvent être utilisés pour la diffusion publique (paiement à la performance). L’objectif de l’étude est d’évaluer l’impact du choix d’une méthode d’agrégation sur le classement des établissements de santé (ES), à partir d’indicateurs de qualité relatifs à l’infarctus du myocarde à la sortie de l’établissement, généralisés par la Haute Autorité de Santé en 2009.

Méthodes : Les cinq indicateurs sont : 3 prescriptions (aspirine/clopidogrel, bêtabloquant, statine) ; mesure de la fonction d’éjection du ventricule gauche ; sensibilisation aux règles hygiéno-diététiques.Quatre méthodes d’agrégation sont comparées : « Indicator-Average », « Budget-Allocation-Process », « Benefit-Of-the-Doubt » et « All-or-None ».

Les 275 ES (14966 dossiers-patient) ayant traité au moins 30 cas d’infarctus du myocarde en 2009 sont classés pour chaque méthode dans trois catégories (« + », « = », « ? »), en fonction de la position de l’intervalle de confiance de l’IC par rapport à la moyenne inter-ES. Le coefficient kappa évalue les variations dans le classement des ES par les différentes méthodes.

Résultats : Un accord moyen à excellent (kappa = 0.45 à 0.84) est observé. Les classements des ES varient en fonction des méthodes : 54 ES sur les 121 classés « + » au moins une fois et(87 ES sur les 115 classés « ? ») obtiennent un classement différent avec une autre méthode. 52% des ES gardent la même catégorie quelle que soit la méthode.

Discussion/Conclusion : Il existe des variations dans le classement des ES en fonction de la méthode d’agrégation utilisée. Plusieurs options s’offrent aux décideurs dans le cadre d’une diffusion publique : ne pas développer d’IC, ne considérer que les ES qui ne changent pas de classe ou faire le choix d’une méthode, le justifier et prendre en compte l’incertitude.

Intervenant : GUERIN Sophie.

Conférence enregistrée lors des journées EMOIS 2011 à Nancy. Session : Qualité des pratiques et des soins : évaluation, indicateurs, tableaux de bord. Modérateurs : Daniel MAYEUX (Centre Alexis Vautrin de Nancy), Annick VALENCE (Maternité régionale universitaire de Nancy).

Réalisation, production : Canalu U/3S, CERIMES.

SCD Médecine.

Intervenant
Thème
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport (Réalisation), CERIMES (Réalisation), Sophie Guerin (Intervenant)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Sophie Guerin. Canal-U-Médecine. (2011, 17 mars). EMOIS Nancy 2011 - Impact des méthodes d’agrégation d’indicateurs de qualité.. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/49725. (Consultée le 26 mars 2023)
Contacter
Documentation

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants