Conférence

EMOIS Nancy 2011 - Recours aux unités de soins palliatifs et à l’HAD.

Réalisation : 17 mars 2011 Mise en ligne : 17 mars 2011
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Titre : EMOIS Nancy 2011 - Recours aux unités de soins palliatifs et à l’HAD des personnes décédées d’une tumeur maligne en 2008 : variabilité selon la localisation tumorale et disparités régionales.

Résumé : Objectif : Déterminer la part des personnes décédées d’une tumeur maligne en 2008 ayant eu recours aux soins palliatifs ou à l’hospitalisation à domicile (’HAD) au cours de leur dernière année de vie selon la localisation tumorale et la région.

Méthode : La date de décès provenait du statut vital INSEE intégré dans le SNIIRAM, lui-même chaîné au PMSI court-séjour et HAD. La cause supposée du décès a été identifiée principalement à partir du diagnostic principal du séjour au cours duquel il est survenu. Ainsi, 70% des causes de décès ont été identifiées par algorithme. Seuls les patients avec un Groupe Homogène de Malades de soins palliatifs ont été considérés hospitalisés en soins palliatifs. Les taux régionaux ont été ajustés par standardisation directe sur l’âge et le sexe. Les résultats ont été calculés pour le régime général hors fonctionnaires (N=49 millions dont 250 000 décès en 2008 avec une cause identifiée).

Résultat : Pour 76 000 personnes la cause de décès était une tumeur maligne, soit 33% des causes de décès identifiées par algorithme. Le taux de recours aux soins palliatifs s’élevait à 48% des décédés par tumeur (côlon 46%, poumon 54%, sein 61%). L’hospitalisation en lit dédié concernait 60 % de ces patients, et en unité 13%. Le taux de recours à l’HAD était de 11% (côlon 12%, sein 14%, col de l’utérus 18%).

Parmi les personnes décédées de tumeur du poumon, les taux régionaux de recours étaient très variables : de 25% en Franche-Comté à 66% dans le Limousin pour les soins palliatifs et de 2% en Languedoc-Roussillon à 20% dans le Limousin pour l’HAD. Des répartitions voisines étaient retrouvées pour les personnes décédées de tumeur du côlon ou du pancréas.

Conclusion : Les taux de recours aux soins palliatifs ou à l’HAD présentaient de fortes disparités selon la localisation tumorale et la région.

Intervenants : Pierre-Olivier Blotière ( Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés, Paris, France).

Conférence enregistrée lors des journées EMOIS 2011 à Nancy. Session : Qualité des pratiques et des soins : évaluation, indicateurs, tableaux de bord. Modérateurs : Daniel MAYEUX (Centre Alexis Vautrin de Nancy), Annick VALENCE (Maternité Régionale Universitaire de Nancy).

Réalisation, production : Canalu U/3S, CERIMES.

SCD Médecine.

Intervenant
Pierre-Olivier BLOTIERE


Thème
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport (Réalisation), CERIMES (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Canal-U-Médecine. (2011, 17 mars). EMOIS Nancy 2011 - Recours aux unités de soins palliatifs et à l’HAD.. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/49715. (Consultée le 31 janvier 2023)
Contacter
Documentation

Dans la même collection