Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport (Réalisation), CERIMES (Réalisation), Marc Collet (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/15rd-dp24
Citer cette ressource :
Marc Collet. Canal-U-Médecine. (2011, 18 mars). EMOIS Nancy 2011 - Un panorama de l’offre de soins en orthogénie en France , in EMOIS Nancy 2011. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/15rd-dp24. (Consultée le 29 mai 2024)

EMOIS Nancy 2011 - Un panorama de l’offre de soins en orthogénie en France

Réalisation : 18 mars 2011 - Mise en ligne : 28 mars 2011
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Titre : Un panorama de l’offre de soins en orthogénie en France : caractéristiques, évolutions et apport de la médecine de la ville.

Résumé : Pour assurer un réel choix du lieu et de la méthode d’intervention, une offre de soins en matière d’interruption volontaire de grossesse variée et bien répartie sur le territoire est nécessaire. Le désengagement du secteur privé face à des tarifs jugés insuffisants et les difficultés quant aux délais de prise en charge ont abouti à la mise en œuvre de politiques visant à diversifier les modes d’accès.

Méthodes : Cet article dresse un panorama de l’offre de soins en orthogénie en France depuis le milieu des années 1990 à partir des données administratives de la Statistique annuelle des établissements de santé, du programme de médicalisation des systèmes d’information et des remboursements des forfaits IVG en ville de la CNAM-TS, et des données de l’enquête 2007 de la DREES auprès des femmes ayant eu recours à l’IVG. Il s’agit d’analyser l’impact du développement de la méthode médicamenteuse et du mouvement de restructuration et de regroupement des activités hospitalières (maternités notamment) sur l’accès à l’IVG.

Résultats : Les conditions d’accès semblent s’être améliorées : délais de prise en charge en baisse, diversification des méthodes pratiquées, temps d’accès aux services d’orthogénie assez faibles et homogènes sur l’ensemble du territoire. On observe cependant localement des contraintes liées aux orientations préférentielles des équipes et aux stratégies organisationnelles. Le développement des IVG médicamenteuses en ville depuis 2004 est surtout assuré par des praticiens déjà spécialisés dans ce type d’acte au sein d’un établissement de santé.

Discussion/Conclusion : Le développement rapide de la technique médicamenteuse pose la question de l’adéquation entre l’organisation actuelle des structures et services impliqués et un mode de prise en charge nécessitant un accompagnement important de la patiente. Si les libéraux exerçant exclusivement en cabinet libéral offrent bien la possibilité d’élargir l’éventail des modes de prise en charge, leur contribution effective demeure marginale.

Intervenant : COLLET Marc (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, Ministère en charge de la santé, France).

Conférence enregistrée lors des journées EMOIS 2011 à Nancy. Session : La médecine de ville et les aspects médico-sociaux. Modérateurs : François-André ALLAERT (CHRU de Dijon), Rémi UNVOIS (URPS médecins lorraine).

Réalisation, production : Canalu U/3S, CERIMES.

SCD Médecine.

Intervention

Dans la même collection