Documentaire
Notice
Langue :
Français
Crédits
Eric DUVIVIER (Réalisation), Sciencefilm (Production)
Conditions d'utilisation
©FMSH - Tous droits réservés
DOI : 10.60527/kb26-bs56
Citer cette ressource :
CERIMES. (1967, 1 janvier). La Femme 100 têtes. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/kb26-bs56. (Consultée le 12 juillet 2024)

La Femme 100 têtes

Réalisation : 1 janvier 1967 - Mise en ligne : 2 octobre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Fonds Eric Duvivier

Code : 273

Adaptation libre et partielle de l’œuvre de Max Ernst,  La Femme 100 têtes (1929), roman qui se présente sous la forme d’une succession de gravures réalisées à partir de ‘’collages’’. Une contribution aux passionnantes recherches du surréalisme dans l’exploration de l’inconscient.

Avec la voix de Jean Servais.

Thème
Documentation

"C'est en 1929 que parut "La Femme 100 Têtes", premier grand recueil de collages (découpages) de Max Ernst, et de ce temps-là nous sommes fondés à dire qu'il est l'âge d'or du surréalisme, puisqu'il vit la publication à peu près simultanée d'oeuvres capitales de Breton, d'Aragon, de Péret et particulièrement d'Eluard, dont l'esprit, à ce qu'il me semble, est inséparable de celui qui anime les images de Max Ernst.
La poésie surréaliste usant, à la manière des rêves, du contraste entre des éléments disparates mais reliés par une certaine continuité d'allure obsessive, je pense que Max Ernst a voulu la renouveler en inventant un livre bâti non pas d'images verbales, mais de gravures détournées d'illustrés anciens, modifiées, appropriées à sa fantaisie personnelle, et faire de la contemplation de ce livre (pages tournées rapidement) quelque chose comme un séance de lanterne magique. Le poème visuel de Max Ernst est un peu de la famille des ancêtres du cinéma. Il est donc naturel qu'on ait voulu le porter à l'écran. Malgré les difficultés inhérentes à une transposition dynamique des planches au caractère d'antagonisme statique, Eric Duvivier a fort bien réussi dans sa tentative, et je me plais à saluer en elle le meilleur film surréaliste qui nous ait été offert depuis trente ans ou davantage."

André Pieyre de Mandiargues.

Sur le même thème