Non classé

17 - "Gouvernance des forêts et impact de la création des parcs nationaux sur la faune sauvage au Gabon. Cas du parc national de la Lopé" : Saturnin Ndong Ndong et Aubin Gildas Kombila Mouloungui (Université de Pau et des pays de l'Adour)

Réalisation : 26 mars 2019 Mise en ligne : 26 mars 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

COLLOQUE « HABITATS FORESTIERS ET FORÊTS HABITÉES » COMMENT USAGES, GESTIONS ET PRATIQUES SOCIALES INTERAGISSENT AVEC LA FAUNE SAUVAGE EN FORÊT ?"

 

Ce colloque international, qui s'est tenu au sein du Domaine national de Chambord (26 et 27 mars 2019), s'inscrit dans le cadre du projet de recherche COSTAUD (Contribution des OnguléS au foncTionnement de l’écosystème et AUx services rendus à ChamborD, financé par la Région Centre-Val de Loire et porté par l'Irstea, 2016-2019).

Toutes les informations sur le colloque : https://living-forests.sciencesconf.org/

 

Le colloque "Habitats forestiers et forêts habitées" a abordé la forêt, part de l'imaginaire et des paysages, comme lieu d’interactions entre l’homme et la faune sauvage.

Il a été l'occasion de réfléchir à l’empreinte passée de nos activités, aux déterminants actuels et leurs enjeux, ainsi qu’aux perspectives d’évolution des forêts et des habitats qui les composent.

Pour y parvenir ont été privilégiées les approches pluridisciplinaires tenant compte de l’écologie de la faune sauvage et des forêts, de leurs représentations sociales et de la fréquentation touristique associée à ces patrimoines naturel et culturel.

 

Session " Conséquences des modes de gestion des habitats forestiers sur la faune sauvage"

"Gouvernance des forêts et impact de la création des parcs nationaux sur la faune sauvage au Gabon. Cas du parc national de la Lopé" : Saturnin Ndong Ndong et Aubin Gildas Kombila Mouloungui (Université de Pau et des pays de l'Adour)

 

Résumé de l'intervention :

Couvert à plus de 80% de forêt tropicale, le Gabon se caractérise par une gouvernance forestière marquée par une grande diversité d'enjeux : l'exploitation par l'industrie du bois ; l'utilisation des ressources par des communautés villageoises ; l'utilisation illicite des ressource biologiques, et la protection de la biodiversité. Fort de ce constat et compte tenu des engagements de ce pays à assurer un équilibre environnemental à travers une approche conservationniste, la création des aires protégées initiée en 2002 avait ainsi constitué une des stratégies afin d'assurer le maintien de ces écosystèmes forestiers. Dans cette logique, les treize parcs continentaux terrestres créés en 2002 auxquels se sont ajoutés depuis 2017 les neufs aires protégées littorales, ont été impulsés comme dynamique de conservation de ces écosystèmes à partir d'un choix des forêts jugé scientifiquement comme dotées d'une importante valeur écologique. À ce titre, la Lopé, territoire situé au centre du Gabon, constitue un habitat forestier intéressant et considérable. En effet, il est caractérisé par un climat équatorial avec des températures et précipitations moyennes, un relief relativement bas en altitude (120-800m) constitué majoritairement des sols sableux ; une mosaïque forêt-savane dans laquelle on retrouve une faune en grande partie dominée par une densité importante de mammifères notamment les primates, les buffles ; les pachydermes et des carnivores etc. Partant de ceci, le parc national de la Lopé créé en 2002 et couvrant une superficie de 485000 hectares qui nous servira d'illustration, avait été mis en place comme un objet à même d'assurer la gestion de cet habitat forestier.

  Après avoir présenté l'habitat forestier de Lopé en définissant ses conditions stationnelles, climatiques et la biocénose animale et végétale qui le compose, nous poursuivrons notre exposé avec le développement des politiques de gestion qui ont façonné cet espace avant de finir par l'impact de la création du parc sur l'évolution de la faune sauvage. Modestement, nous espérons que la présentation de ce cas gabonais apportera une pierre modeste au grand champ des études actuelles sur les évolutions des espèces faunistiques sauvages dans le monde.

Lieu de réalisation
Château de Chambord
Langue :
Français
Crédits
Jean Philippe [MSH-Val de Loire] CORBELLINI (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés
Citer cette ressource:
CITERES UMR 7324. (2019, 26 mars). 17 - "Gouvernance des forêts et impact de la création des parcs nationaux sur la faune sauvage au Gabon. Cas du parc national de la Lopé" : Saturnin Ndong Ndong et Aubin Gildas Kombila Mouloungui (Université de Pau et des pays de l'Adour). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/101993. (Consultée le 27 janvier 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème