Entretien
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Maison des Sciences de l'Homme
Langues :
Français, Portugais
Crédits
Maria Aparecida MOURA (Réalisation), Richard FILLON (Réalisation), FMSH-ESCoM (Production), Mônica Raisa Schpun (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés.
Citer cette ressource :
Mônica Raisa Schpun. FMSH. (2007, 16 février). Histoire, culture et genre dans le contexte des migrations internationales , in SCHPUN Mônica Raisa. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/63869. (Consultée le 23 février 2024)

Histoire, culture et genre dans le contexte des migrations internationales

Réalisation : 16 février 2007 - Mise en ligne : 16 février 2007
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Dans cet entretien, Mônica RAISA SCHPUN décrit ses recherches: études sur les spécificités de la présence des femmes dans le processus d’immigration au Brésil et au niveau international. Elle explique aussi les perspectives évoquées lors du séminaire « Migrations internationales : études de cas et débats historiographiques (diasporas et sociétés d’accueil, XIXe - XXe siècles) ».

Intervention
Thème
Documentation

Travaux - Ouvrages - Articles - Réalisations :

 

Ouvrages individuels et collectifs
  • Eugenia Scarzanella et Mônica Raisa Schpun (dir.). « Sin fronteras : dialogos de mujeres y hombres entre America latina y Europa (Siglos XIX y XX) », Iberoamericana/Vervuert, Madrid/Frankfurt am Main, sous presse (à paraître début 2007).
  • Mônica Raisa Schpun (dir.). Masculinidades : múltiplasperspectivas para um objeto plural, São Paulo, Boitempo, 2004, 238 pp.

 

  • Mônica Raisa Schpun (dir.). Elites brésiliennes : approches plurielles. Cahiers du Brésil contemporain, Paris, CRBC (EHESS)/MSH, n° 47/48, 2002, 314 pp.

 

 

  • Mônica Raisa Schpun. Beleza em jogo : cultura física e comportamento em São Paulo nos anos vinte, São Paulo, SENAC/Boitempo, 1999. Préface : Michelle Perrot, 163 pp.

 

  • Mônica Raisa Schpun (dir.). Gênero sem fronteiras : oito olhares sobre mulheres e relações de gênero, Florianópolis, Editora Mulheres, 1997, 206 pp.

 

  • Mônica Raisa Schpun. Les Années folles à São Paulo : hommes et femmes au temps de l’explosion urbaine (1920-1929), Paris, l'Harmattan/IHEAL, 1997. Préface : Michelle Perrot, 266 pp. * Pour un compte-rendu en Français, voir le texte de Jean Hébrard paru dans le n° 47/48 des Cahiers du Brésil contemporain, 2002, pp. 309-314.

Articles dans des revues avec comité de lecture
  • « L’historienne et le désir de mémoire : l’Histoire orale dans la biographie de Carlota Pereira de Queiroz (1892-1982) », Culture, Dipartimento di lingue e culture contemporanee, Université de Milan, 2006, sous presse (à paraître en décembre 2006).

 

  • « Les descendants d'immigrés japonais au Brésil et les chirurgies d'occidentalisation des yeux », Actes de l’Histoire de l’Immigration, vol. 6, sous presse.

 

  • «  Italianos e Italianas em São Paulo no início do século XX. Experiências de imigrantes, práticas urbanas e códigos sexuados », ArtCultura, dossier « Gênero », Université Fédérale d’Uberlândia, sous presse.

 

  • « L’Histoire des femmes et du genre au Brésil : enquête sur trois générations », Clio – histoire, femmes et sociétés, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, n° 19, 2004, pp. 193-207 [rubrique « Varia » - dossier « Histoire des femmes et du genre au Brésil » sous ma direction, pp. 191-233].

 

  • Entretien (Miriam Lifchitz Moreira Leite) : « Maria Lacerda de Moura : trajetória de uma rebelde ». In : Cadernos Pagu, n° 22, 2004, pp. 329-342.

 

  • « Impossível intimidade : Carlota Pereira de Queiroz e Maria de Lourdes Cambra », Sigila, GRIS-France, n° 12 (« L’intime »), automne-hiver 2003, pp. 105-113.

 

  • « Décorative ou active ? L’Action politique de Carlota Pereira de Queiroz (1933-1937) ». In : SCHPUN, Mônica Raisa (dir.). Elites brésiliennes : approches plurielles. Cahiers du Brésil contemporain, Paris, CRBC (EHESS)/MSH, n° 47/48, 2002, pp. 157-180.

 

  • « Corpos na cidade : esporte e beleza em São Paulo nos anos vinte », Faces de Eva, nº 8, Lisbonne, Colibri/U.N.L., 2002, pp. 29-54 (version en português de « Bodies in the city : sports and beauty in São Paulo of the ‘20s », voir ci-dessous n° 52).

 

  • « As elites paulistas em ação : regionalismo, distinção e tradição », Letterature d' America, Roma, Bulzoni, XXI ème année, n° 87, 2001, pp. 105-143.

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz e a medicina », Médicis (Saúde, Ciência e Cultura), n° 10, 2 e année, São Paulo, mai-juin 2001, pp. 18-19.

 

  • « Luzes e sombras da cidade (São Paulo na obra de Mário de Andrade) », Rivista di Studi Portoghesi e Brasiliani, II, Pisa/Roma, Istituti Editoriali e Poligrafici Internazionali, 2000, pp. 105-123. Une version brésilienne a été publiée dans : Revista Brasileira de História – Experiências urbanas, vol. 23, n° 46, Associação Nacional dos Professores Universitários de História (ANPUH)/CNPq, 2004, pp. 11-36). http://www.scielo.br/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0102-01882003000200002&lng=en&nrm=iso

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz et le féminisme : histoire d’une déception », Les Villes et ceux qui les disent (histoire, mémoires, regards). Cahiers du Brésil contemporain, Paris, CRBC (EHESS)/MSH, n° 38/39, 1999 (paru en juillet 2000), pp. 9-32.

 

  • « Entre feminino e masculino : a identidade política de Carlota Pereira de Queiroz », Cadernos Pagu, n° 12, Universidade Estadual de Campinas, 1999, pp. 331-377 (Inclus dans le CD-Rom « Gênero nos trópicos – leituras a partir do Brasil », Pagu, Unicamp, 2001).

 

  • « O Amor na literatura - um exercício de compreensão histórica », Cadernos Pagu - gênero, narrativas, memórias, n° 8/9, Universidade Estadual de Campinas, 1997, pp. 177-209 (Inclus dans le CD-Rom « Gênero nos trópicos – leituras a partir do Brasil », Pagu, Unicamp, 2001).

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz : uma mulher na política », Revista Brasileira de História - Biografia, biografias, vol. 17, n° 33, Associação Nacional dos Professores Universitários de História (ANPUH)/Editora UNIJUÍ, 1997, pp. 167-200.

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz : entre representativa e singular », Cuadernos de Historia Latinoamericana, Association des Historiens Latino-Américanistes Européens (AHILA), n° 4, 1997, pp. 153-173.

 

  • « São Paulo et Porto Alegre : une approche comparée de l'histoire urbaine », Histoire et Sociétés de l'Amérique Latine, ALEPH/Paris VII, n° 4, mai 1996, pp. 105-126 (en collaboration avec Sandra Pesavento). http://www.sigu7.jussieu.fr/hsal/hsal96/index.html
  • « Com licença, vou à rua. Espaço urbano e relações de gênero em São Paulo nos anos 20 », Revista deCultura Vozes, n° 2, vol. 89, mai-juin 1995, pp. 16-29.

 

 

  • « Du bon usage de l'amour. Stratégies matrimoniales et rapports conjugaux à São Paulo, 1920-1929 », Cahiers des Amériques Latines, IHEAL/CNRS, n° 18, 1994, pp. 43-60.

 

Articles dans des actes de colloques

  • « Aracy de Carvalho e Margareth Levy, ou a história de um happy end transatlântico sob domínio nazista » In : SCARZANELLA, Eugenia et SCHPUN, Mônica Raisa (dir.). « Femmes et hommes d’élite : réseaux de relations et sociabilité entre l’Europe et l’Amérique Latine (amitiés, projets communs, voyages) », Iberoamericana/Vervuert, Madrid/Frankfurt am Main, sous presse (à paraître début 2007).

 

  • « Le regard décalé de l’exilé sur le Brésil post-amnistie : Sebá, personnage de l’humoriste Jô Soares ». In : SANTOS, Idelette Muzart-Fonseca dos et ROLLAND, Denis (dir.). Mémoires, histoire et imaginaires de l’exil brésilien en France, Paris, l’Harmattan, à paraître.

 

  • « Italiens et Italiennes à São Paulo : expériences d'immigrés, pratiques urbaines et codes sexués ». In : BLANC-CHALEARD, Marie-Claude et BECHELLONI, Antonio (dir.). Actes du colloque « Les ‘petites Italie’ dans le monde », à paraître.

 

  • « L’universel et l’exotique chez Lasar Segall : les avatars d’un peintre voyageur ». In : DULPHY, Anne ; LEONARD, Yves et MATARD-BONUCCI, Marie-Anne (dir.). Actes du colloque « Le voyage comme expérience de l'étranger. Intellectuels, artistes et militants », à paraître.

 

  • « A médica Carlota Pereira de Queiroz e seus colegas : amizades e relações profissionais num meio dominantemente masculino ». In : MONTEIRO, Yara Nogueira et MOTT, Maria Lúcia de Barros (dir.). Memória e saúde : as interfaces da multidisciplinaridade, à paraître.

 

  • « Sedução e exclusão : a representação dos corpos femininos e masculinos na caricatura brasileira (1860-2000) ». In : CASTRO, Zília Osório de (dir.). Falar de mulheres : história e historiografia, Lisbonne, Livros Horizonte, sous presse. Version, pour le Portugal, d’un texte homonyme paru au Brésil en 2003 (voir ci-dessous n° 51).

 

  • « Le Genre des cuisines : Paris, São Paulo et l’invention de la ménagère moderne (fin XIX e - début XX e siècles) », Actes de la journée d’études « La cuisine dans l’espace occidental urbain », Paris, à paraître.

 

  • « Aracy de Carvalho et Margarethe Levy : une amitié née dans l’urgence (Hambourg, 1938) », Nuevo mundo Mundos nuevos, n° 6, 2006, mis en ligne le 18 mars 2006, disponible sur : http://nuevomundo.revues.org/document 2021.html.

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz, entre altivez e humilhação ». In : MARSON, Izabel et NAXARA, Márcia (dir.). Sobre a humilhação : sentimentos, gestos e palavras », Uberlândia, Edufu, 2005, pp. 221-246.

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz e Lourdes Maria Cambra : duas personagens, uma biografia, tantos enigmas ». In : COVA, Anne ; RAMOS, Natália et JOAQUIM, Teresa (dir.). Desafios da comparação : família, mulheres e género em Portugal e no Brasil », Oeiras (Portugal), Celta, 2004, pp. 97-108.

 

  • « Carlota Pereira de Queiroz era anti-feminista ? (Ou de como pensar os contornos do feminismo) ». In : COSTA, Claudia de Lima et SCHMIDT, Simone Pereira (dir.). Poéticas e políticas feministas, Florianópolis, Ed. Mulheres, 2004, pp. 81-104.

 

  • « Le sexe de la ville (urbanisation et codes sexués à São Paulo dans les années 1920) ». In : CAPDEVILA, Luc ; CASSAGNES, Sophie ; COCAUD, Martine ; GODINEAU Dominique ; ROUQUET, François et SAINCLIVIER Jacqueline (dir.). Le Genre face aux mutations : masculin et féminin, du Moyen Âge à nos jours, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, pp. 349-360.

 

  • « Lé com lé, cré com cré ? Fronteiras móveis e imutáveis em Memorial de Maria Moura ». In : CHIAPPINI, Lígia et BRESCIANI, Maria Stella (dir.). Literatura e cultura no Brasil: identidades e fronteiras, São Paulo/Berlin, Cortez/Institut Ibéro-Américain de Berlin, 2002, pp. 177-186.

 

  • « ¿ Fronteras móviles o movedizas ? La acción política de Carlota Pereira de Queiroz (1933-1937) ». In : POTTHAST, Barbara et SCARZANELLA, Eugenia (dir.). Mujeres y naciones en América Latina : Problemas de inclusión y exclusión, Iberoamericana/Vervuert, Madrid/Frankfurt am Main, 2001, pp. 223-251. (Une version en Portugais a été publiée dans les actes du XII° Congrès International de l’Association des Historiens Latino-Américanistes Européens, AHILA, Porto, 2002).

 

  • « Radici del Brasile : il passato che scopre il presente ». In : Ripensando le radici brasiliane, Rome, Centre d'Etudes Brésiliens - Ambassade du Brésil à Rome, « Saggi monografie », vol. 1, 2001, pp. 43-74.

 

  • « Os Trópicos e a tristeza do viajante ». In : AGUIAR, Flávio et CHIAPPINI, Lígia (dir.). Civilização e exclusão : visões do Brasil em Erico Veríssimo, Euclides da Cunha, Lévi-Strauss e Darcy Ribeiro, São Paulo, Boitempo/FAPESP, 2001, pp. 116-134.

 

  • « Belonging or solitude : The Choices of Carlota Pereira de Queiroz ». Actes de la Quatrième Conférence Européenne de Recherche Féministe « Body, Gender, Subjectivity. Crossing Disciplinary and Institutional Borders », http://www.women.it/cyberarchive/files /raisaschpun.htm

 

  • « O Império do destino ou o fim da História ». In : DECCA, Edgar Salvadori de et LEMAIRE, Ria (dir.). Pelas margens : outros caminhos da História e da Literatura, Campinas/Porto Alegre, Ed. da Unicamp/Ed. da Universidade - UFRGS, 2000, pp. 211-226.

 

  • « Ratos mansos, cidades sem raízes ». In : PESAVENTO, Sandra (dir.). Leituras cruzadas : diálogos da História com a Literatura, Porto Alegre, Ed. da Universidade - UFRGS, 2000, pp. 117-142.

 

  • « Urbanização e relações de gênero : a cultura física de homens e mulheres em São Paulo nos anos vinte », Actas del XI Congresso Internacional de AHILA, Association des Historiens Latino-Américanistes Européens (AHILA), 1998, vol. I, pp. 75-88.

 

  • « Códigos sexuados e vida urbana : as práticas esportivas da oligarquia paulista nos anos vinte ». In : SCHPUN, Mônica Raisa (dir.). Gênero sem fronteiras : oito olhares sobre mulheres e relações de gênero, Florianópolis, Editora Mulheres, 1997, pp. 45-71.

 

  • « Crônicas e narrativas de viagem - debate ». In : AGUIAR, Flávio ; MEIHY, José Carlos Sebe Bom ; VASCONCELOS, Sandra Guardini T. (dir.). Gêneros de fronteira : cruzamentos entre o histórico e o literário », São Paulo, Xamã, 1997, pp. 51-59.


Chapitres dans des ouvrages collectifs
  • « De canhão a cartola : meandros de um itinerário emblemático (Carlota Pereira de Queiroz, 1892-1982) ». In : SCHPUN, Mônica Raisa (dir.). Masculinidades: múltiplas perspectivas para um objeto plural, São Paulo, Boitempo, 2004, pp. 203-235.

 

  • « Sedução e exclusão ». In : MATTAR, Denise (dir.). Traço, Humor e Cia. (Catalogue de l’exposition consacrée à l’histoire de la caricature et de l’illustration de presse au Brésil), São Paulo, Musée d’Art Brésilien de la Fondation Armando Alvares Penteado (FAAP), 2003, pp. 79-121.

 

  • « Bodies in the city : sports and beauty in São Paulo of the ‘20s ». In : HERNANDEZ RODRIGUEZ, Rafael et PAO, Maria Theresa (dir.). ¡ Agítese bien !A New Look at the Hispanic Avant-Gardes, Newark, Juan de la Cuesta, 2002, pp. 27-48.

 

  • « Regionalistas e cosmopolistas : as amigas Olivia Guedes Penteado e Carlota Pereira de Queiroz ». In : MATTAR, Denise (dir.). No Tempo dos modernistas : D. Olivia Penteado, a senhora das artes (Catalogue de l’exposition consacrée à Olivia Guedes Penteado, dans le cadre des 80 ans de la Semaine d’art moderne de São Paulo), São Paulo, Musée d’Art Brésilien de la Fondation Armando Alvares Penteado (FAAP), 2002, pp. 41-77.

 

Présentations, introductions, comptes-rendus et textes de diffusion scientifique

  • « La San Paolo di Maria Lacerda ». Préface à LEITE, Miriam Lifchitz Moreira (dir.) Maria Lacerda de Moura, Amatevi e non moltiplicatevi. Educazione, femminismo, libertà sessuale, antimilitarismo, Santa Maria Capua Vetere, Edizioni Spartaco, 2006.
  • Compte-rendu : Rio de Janeiro, la ville métisse (dir. Patrick Straumann, Paris, Chandeigne, 2001). In : Jean Hébrard, Hebe Maria Mattos et Rebecca J. Scott (dir.). Ecrire l’esclavage, écrire la liberté.Cahiers du Brésil contemporain, Paris, CRBC (EHESS)/MSH, n° 53/54, 2003, pp. 235-237.

 

  • « Présentation ». In : Mônica Raisa Schpun (dir.). Elitesbrésiliennes : approches plurielles. Cahiers du Brésil contemporain, Paris, CRBC (EHESS)/MSH, n° 47/48, 2002, pp. 5-8.

 

  • Compte-rendu : « Storia orale, storia delle donne, memoria delle donne: pratiche e dibattiti di ieri e di oggi » (sur le colloque d’histoire orale réalisé à Avignon le 15-16 mars 2001), Genesis, Rivista della Società Italiana delle Storiche, Roma, Società Italiana delle Storiche/Viella, I e année, n° 1, 2002, pp. 290-293.

 

  • « A voz das mulheres na História », Revista e, n° 7, ano 7, São Paulo, SESC, février 2001, p. 39 (dossier sur les femmes dans l’histoire du Brésil et l’histoire des femmes dans l’historiographie brésilienne).

 

  • Présentation du dossier « Masculinidades », Cadernos Pagu, n° 11, Universidade Estadual de Campinas, 1998, organisé avec Peggy Sharpe, pp. 8-9 (pour le dossier, pp. 231-343).

 

  • « Introduction ». In : Mônica Raisa Schpun (dir.). Gênero sem fronteiras : oito olhares sobre mulheres e relações de gênero, Florianópolis, Editora Mulheres, 1997, pp. 11-14.

 

  • Introduction au dossier thématique « Histoire de villes », Histoire et Sociétés de l’Amérique latine, ALEPH/Paris VII, n° 5, mars 1997, pp. 133-135. Coordination du dossier et introduction : Véronique Hébrard, Mônica Raisa Schpun, Jorge Pessanha Santiago (pour le dossier, pp. 137-226). http://www.sigu7.jussieu.fr/hsal/hsal97 1/dos97-1.html



,

Titres universitaires français :

(1989-1990) Diplôme d’Etudes Approfondies (D.E.A.) « Sexes et Sociétés », Université Paris VII. Directeur d’Etudes : Michelle Perrot.

(1990-1994) Doctorat d’Histoire, Université Paris VII. Thèse soutenue le 20 mai 1994. Directrice de thèse : Michelle Perrot. Titre : "Paulistanos & Paulistanas : rapports de genre à São Paulo dans les années vingt". Mention : Très honorable à l'unanimité du jury. Membres du jury : Michelle Perrot (Professeur émérite, Paris VII), Sonya Dayan (Professeur, Paris VII), Lia Zanotta Machado (Professeur, Université de Brasilia) et Daniel Pecaut (Directeur d'études, EHESS). Entre 1989 et 1993, une bourse du Ministère de l'Education brésilien a financé cette recherche.

Activités d’enseignement et recherche :

    • (2006-2007) Responsable du séminaire hebdomadaire « Migrations internationales : études de cas et débats historiographiques (diasporas e sociétés d’accueil, XIX e-XX e siècles) », Centre de Recherches sur le Brésil Contemporain (CRBC), EHESS, Paris.
    • (2005-2006) Coresponsable, avec Jean Hébrard, du séminaire hebdomadaire « Migrations internationales : études de cas et débats historiographiques (diasporas e sociétés d’accueil, XIX e-XX e siècles) », Centre de Recherches sur le Brésil Contemporain (CRBC), EHESS, Paris. C
    • (2004-2005)Coresponsable, avec Jean Hébrard, du séminaire hebdomadaire « Migrations internationales : études de cas et débats historiographiques (diasporas e sociétés d’accueil, 1870-1950) », Centre de Recherches sur le Brésil Contemporain (CRBC), EHESS, Paris.

Participation à des équipes de recherche :.

Depuis 2004 : chercheur associé au Centre de Recherches sur le Brésil Contemporain, EHESS, Paris.

Depuis 2003 : membre associé du Centre de Recherches sur les Sociétés et Cultures de l’Ouest européen (CRHISCO), Université Rennes 2 – Haute Bretagne, qui intègre, depuis janvier 2006, le Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (CERHIO).

Depuis 2002 : membre du réseau développé par le Pôle Sciences de la ville (Université Paris 7 et Ecole d’Architecture Paris – Val-de-Seine).

Depuis 1998 : chercheur du « Núcleo de Estudos de Gênero Pagu », Université de Campinas.

Responsabilités éditoriales :

Membre du comité de rédaction de Nuevo mundo – mundos nuevos, revue évolutive en ligne ( http://nuevomundo.revues.org/)

Membre du Comité de lecture de Clio – histoire, femmes et sociétés (Toulouse, Presses Universitaires du Mirail).

Membre du Comité de lecture des Cahiers du Brésil Contemporain, Centre de Recherches sur le Brésil Contemporain (MSH/EHESS), Paris. Dans ce cadre, co-organisation, avec Marion Aubrée, du dernier numéro de ces Cahiers (Miscelanea II, n° 55-56, 2004 – paru en juin 2005).

Membre du Conseil Consultatif International de la Revista Estudos Feministas, Universidade Federal de Santa Catarina (UFSC), Brésil.

Membre du Comité de lecture des Cadernos Pagu, Núcleo de Estudos de Gênero Pagu, Université de Campinas, Brésil.

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème