Entretien

#144 - Suleiman Mourad, membre associé - " I like to come back in order to get the intellectual and stimulating kind of knowlegment "

Réalisation : 21 juin 2018 Mise en ligne : 21 juin 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Projet de recherche : Violence et non-violence dans les pratiques et les textes fondateurs de l’Islam

Le débat actuel sur la question de savoir si l’Islam autorise ou prohibe la violence est imprégné de controverses politiques et religieuses, et a façonné le débat public sur l’Islam à tout point de vue. On ne peut contester que les Musulmans qui commentent des violences de nature religieuse ou politique, trouvent légitimité et approbation dans un large ensemble de textes historiques et religieux ainsi que dans des pratiques religieuses historiques. Il existe également une tradition de non-violence, qui parcourt toute l’histoire de l’Islam et qui se manifeste dans un riche héritage marqué par une diversité et une tolérance religieuse et idéologique au sein de la communauté musulmane et entre les Musulmans et les non-Musulmans. Ces deux traditions ont été regardées comme opposées et exprimant des visions du monde contraires. Je plaide pour un abandon de cette structure binaire du problème : soit l’islam est violent, soit l’islam est non-violent, cette forme de l’Islam est non-violente, celle-là est violente, etc. Au contraire, mon projet de recherche vise à étudier la violence et la non-violence en Islam en tant que miroir d’un conflit non résolu tant par les textes fondateurs (à savoir, le Coran, le Hadith de Mohammed, etc.) que dans les traditions et les pratiques formées historiquement. L’objectif poursuivi par cette recherche est de saisir la nature et la logique de cette lutte, et les façons dont elle a agi sur les pratiques violentes et non-violentes mises en œuvre par les Musulmans.

Précédent projet de recherche (résidence 2012-2013) : "La radicalisation de l’idéologie du djihad dans la Syrie des Croisés : Fanatisme religieux ou manipulation politique ?"

Ce projet de recherche vise à analyser un certain nombre d’œuvres produites sur le jihad en Syrie au cours de la période des Croisades, et qui n’ont pas été utilisées dans les études universitaires modernes sur la réponse des musulmans aux Croisades ou au djihad dans l’islam. Le projet se décline en quatre temps : tout d’abord, il s’agira d’étudier ces œuvres, analyser leurs introductions et les grands thèmes qu’elles couvrent, puis déterminer l’image du djihad dont elles font la promotion. Dans un deuxième temps, il sera intéressant d’examiner l’implication des dirigeants dans le financement et la promotion de ces œuvres. Troisièmement, il sera question des savants qui les ont produites, pour déterminer ce qui les a influencés et comment leurs œuvres sur le jihad ont influencé les savants ultérieurs. Quatrièmement, une enquête sera menée sur les manœuvres des dirigeants musulmans qui ont poursuivi des ouvertures diplomatiques avec les chefs locaux des Croisés et des Européens tout en soutenant activement des érudits qui ont rédigé et diffusé des visions militantes du djihad contre les Croisés et les autres musulmans.

Date de réalisation
Langue :
Anglais
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
IEANANTES. (2018, 21 juin). #144 - Suleiman Mourad, membre associé - " I like to come back in order to get the intellectual and stimulating kind of knowlegment ". [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/98059. (Consultée le 24 janvier 2022)
Contacter

Sur le même thème