Conférence

L’acétate de cellulose dans les collections d’architecture : l’exemple du projet ZIP

Réalisation : 26 mai 2020 Mise en ligne : 26 mai 2020
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Interventions de Marion Cinqualbre et Maroussia Duranton lors de la journée d'étude portant sur "L’acétate de cellulose dans tous les états", le 22 mai 2018

Conserver les collections en acétate de cellulose peut être un défi pour les acteurs du patrimoine. La diversité des typologies et des formes sous lesquelles ce matériau a été employé depuis le début du XXe siècle pose en effet la question des moyens et des techniques d’identification dans les collections.Réputés pour leur instabilité physique et chimique, les acétates de cellulose sont affectés par des phénomènes d’altération qui peuvent appeler des réponses très diverses, en fonction de l’efficacité des traitements existants et du statut des objets dégradés.

Cette journée consacrée à la présentation des études récentes réalisées en France montrait le dynamisme de la recherche dans ce domaine.

Sous la direction scientifique de Gilles Barabant et Nathalie Balcar (C2RMF) en collaboration avec Maroussia Duranton et Jane Echinard (INP)

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
Inp. (2020, 26 mai). L’acétate de cellulose dans les collections d’architecture : l’exemple du projet ZIP. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/105671. (Consultée le 16 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème