Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

CCIC, Cerisy-la-Salle

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2022, 3 août). Écopoétique et résonance chez Glissant. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/132923. (Consultée le 28 février 2024)

Écopoétique et résonance chez Glissant

Réalisation : 3 août 2022 - Mise en ligne : 9 septembre 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé  Édouard Glissant, la relation mondiale  qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 2 au 11 août 2022, sous la direction de Sam COOMBES, Tiphaine SAMOYAULT et Christian UWE.

Souhaitant constituer un lieu de débat critique ouvert à toutes les disciplines, ce colloque consacré au poète et penseur de la Relation entend offrir, dix ans après sa mort, l'occasion de lire patiemment son œuvre et d'interroger d'un œil nouveau les principes et les horizons de sa poétique afin de dessiner les perspectives qu'ouvre cet imaginaire dans un monde inconnu. De longue durée (presqu'une décade), cette rencontre, ouverte à celles et ceux que ces questions intéressent, invite à une aventure de pensée qui sera sans doute mémorable, dans la mesure où Glissant peut nous aider à comprendre les troubles contemporains et à faire face aux défis posés à la communauté, à ses liens, à l'écologie et aux nouvelles façons de dire l'histoire. À côté des conférences et des tables rondes suivies de débats, seront mis en place des ateliers de traduction ainsi que des représentations ou mises en voix de textes (de Glissant, mais aussi d'autres écrivains présents).

Christina Kullberg est professeure de littératures françaises à l'université d'Uppsala, spécialiste de littérature caribéenne et de récit de voyage. Parmi ses publications on retrouve de nombreux articles sur la littérature antillaise contemporaine (Glissant, Condé, Chamoiseau, Ina Césaire, Fanon, etc.) et sur la relation de voyage au XVIIe siècle, ainsi que deux monographies, The Poetics of Ethnography in Martinican Narratives : Exploring the Self and the Environment (2013) et Lire l'Histoire générale des Antilles de J.-B. Du Tertre : exotisme et établissement aux îles (2020).

Résumé de la communication

Cette communication s'interroge sur l'écopoétique dans l'œuvre de Glissant à partir du concept de la résonance. Glissant propose une écopoétique ancrée dans la matérialité concrète du paysage, menant à une épistémologie intuitive de l'ailleurs et de l'avenir pourtant imprévisible. Le but sera ici d'explorer la fonction de la sonorité pour entretenir la relation entre pensée et paysage afin de comprendre comment l'écopoétique de Glissant s'articule en partie comme une pratique d'écoute. D'une part, on verra comment le son devient vecteur pour faire résonner présent et passé. D'autre part, on analysera la manière dont l'écriture glissantienne s'engage dans un procédé paradoxal, voire contradictoire, qui consiste à faire de la dénomination locale du lieu, une poétique de l'extension et de la profusion qui résonne ailleurs.

Sur le même thème