Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

Colloque cerisy

Crédits
Lucile Schmid (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Lucile Schmid. La forge numérique. (2023, 28 septembre). INTRODUCTION À LA SOBRIÉTÉ : Histoire, généalogie et enjeux. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/146850. (Consultée le 21 février 2024)

INTRODUCTION À LA SOBRIÉTÉ : Histoire, généalogie et enjeux

Réalisation : 28 septembre 2023 - Mise en ligne : 5 octobre 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Résumé de la communication : Que la sobriété soit passée de l'éthique au champ des politiques publiques en quelques mois n'est pas anodin. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a joué un rôle déterminant. Elle a permis la diffusion d'une notion portée par des cercles engagés jusqu'au pouvoir des gouvernements. Aujourd'hui le terme de sobriété renvoie à des contenus et des sens différents selon le contexte, les personnes qui l'emploient, le monde dans lequel il est utilisé. Des low techs aux éco-gestes en passant par la mise en œuvre de l'efficacité et des économies de coûts, c'est une notion attrape-tout qui pourrait devenir structurante pourvu qu'elle soit adossée à des référentiels et des objectifs clairs. Cela implique avant tout de l'articuler en amont à la justice sociale, de faire interagir toute mesure de sobriété avec des dispositifs adaptés de lutte contre les inégalités. Dans la ligne du sixième rapport du GIEC, différents scénarios (Ademe, negaWatt, RTE, IDDRI, Shift projet…) ont été élaborés pour dessiner les contours d'une société de la sobriété en visant la neutralité carbone à l'horizon 2050. Mais aujourd'hui les institutions et les politiques publiques qui permettraient d'offrir un cadre adéquat à l'évolution nécessaire des modes de vie restent à inventer.

Biographie de l'auteure : Lucile Schmid est ancienne élève de l'ENA, administratrice de l'État au ministère de l'Économie. Elle a été élue locale socialiste puis écologiste en Ile de France. Cofondatrice du think tank La Fabrique écologique, elle est membre de longue date de la rédaction de la revue Esprit, et a été coprésidente de la fondation verte européenne (Green european Foundation) avec laquelle elle travaille régulièrement. Depuis 2019, elle anime avec la philosophe Catherine Larrère un séminaire sur les relations entre démocratie et écologie. Elle a créé en 2018 le Prix du roman d'écologie (PRE) un prix littéraire qui récompense des romans écrits en langue française où l'écologie occupe une part substantielle de l'intrigue. Elle est l'auteure de plusieurs essais portant sur les élites publiques, les enjeux écologiques et les relations franco-algériennes.

Intervention

Sur le même thème