Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

CCIC, Cerisy-la-Salle

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2021, 21 juin). Les sensibilités écologiques d'Edgar Morin. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/116712. (Consultée le 19 juillet 2024)

Les sensibilités écologiques d'Edgar Morin

Réalisation : 21 juin 2021 - Mise en ligne : 20 mai 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Edgar Morin, Le Siècle qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 16 au 23 juin 2021, sous la direction de Claude FISCHLER et Pascal ORY.

L'évènement, organisé à l'occasion du centième anniversaire d'Edgar Morin (8 juillet 2021) et consacré à l'ensemble de son œuvre, fut une belle occasion pour revenir sur un itinéraire atypique, une pensée non-conformiste, et des engagements souvent pionniers. Au-delà de la biographie, au reste très riche, d'un intellectuel présent dans les débats de société de la fin des années 1930 au début des années 2020, il s'agissait ici de considérer une sélection de moments-clés où la voix de Morin, seule ou en groupe, a exprimé un "point de vue documenté" : le livre Autocritique et la revue Arguments, Chronique d'un été et L'Esprit du temps, les enquêtes, hors-normes mais aussi exemplaires, de Plozevet et de La rumeur d'Orléans, Le Paradigme perdu et La Méthode, Introduction à la pensée complexe et Pour une politique de civilisation, etc.

Anna Trespeuch-Berthelot est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Caen Normandie, membre du laboratoire HisTeMé, ex-CRHQ (EA 7455) et du CA de l'Association pour l'Histoire de la Protection de la Nature et de l'Environnement (AHPNE). Historienne des engagements intellectuels, elle étudie la circulation des alertes environnementales depuis 1945.

Résumé de la communication

Dans ses efforts à construire une pensée "écologisée", Edgar Morin s'est abreuvé à diverses sources : l'étude des sciences — en particulier l'écologie, le dialogue au fil des amitiés intellectuelles — avec Serge Moscovici, Ivan Illich, André Gorz, etc. — et l'observation critique de son temps — du naufrage du Torrey Canyon (1967) jusqu'au discours de Greta Thunberg à la tribune de l'ONU (2019). Ses propositions théoriques et poétiques n'ont cessé de s'enrichir de ces échanges pour appréhender au plus près la crise écologique. Elles tissent aujourd'hui un fil d'Ariane précieux pour nous guider dans un demi-siècle de sensibilités environnementales, à la fois siennes et collectives.

Sur le même thème