Entretien

S 5 - Appréciations critiques

Réalisation : 12 février 2003 Mise en ligne : 12 février 2003
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Voir l'ensemble des programmes liés :

5.1 Des réalisations du secrétariat d'EtatNous avons initié pas mal d'actions. Il y a eu des avancées très importantes : Dès 1999, il y a eu la remontée de la scolarisation de la petite fille rurale. En 2000, on a atteint des taux de scolarisation très élevés et au niveau national, nous avons veillé à créer des points focaux pour mettre en application de manière progressive les différentes mesures proposées par le plan d'action.5.2 La mondialisationTelle qu'elle se déroule, je crois que la mondialisation fait autant de mal aux femmes qu'aux hommes. C'est une mondialisation qui est néo-libérale, qui est basée sur le triptyque, privatisation, déréglementation, libéralisation. On assiste à des effets très négatifs notamment pour la femme dans nos pays, dans les pays du Sud, il y a ce qu'on appelle la féminisation de la pauvreté qui est liée aux effets négatifs de l'ajustement structurel en matière d'accès aux besoins sociaux et en matière de base, de charge de travail domestique dans la sphère publique. La mondialisation et l'ouverture sur les marchés étrangers ont permis de développer des industries qui permettent de recruter des femmes mais les conditions de travail dans lesquelles opèrent ces femmes ne sont pas très réjouissantes. Il y a un phénomène de surexploitation. La mondialisation néo-libérale se traduit par une double féminisation : il y a une féminisation de la production et une féminisation de la pauvreté même s'il y a par ailleurs un accroissement non négligeable au niveau de l'emploi féminin, surtout dans les industries orientées vers l'exportation, ceci dit je crois qu'il ne faut pas confondre mondialisation économique et élargissement du débat universel en faveur des droits de la personne humaine. Ce sont deux choses concomittentes, parallèles mais il n'y a pas de cause à effet entre les deux.5.3 L'espoirJe suis confiant quand à l'issue qui sera réservée à la réforme de la Moudwana, du code du statut personnel au Maroc et je crois que j'ai contribué modestement à l'impulsion d'une dynamique nouvelle autour de cette question fondamentale pour le Maroc qui est l'égalité entre les sexes et le renforcement des pouvoirs de la femme.

Chapitres
Intervenant
Mohammed Saïd SAADI


Thème
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Rennes 2 - Haute Bretagne (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Université Rennes 2 - CREA. (2003, 12 février). S 5 - Appréciations critiques. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/32981. (Consultée le 8 février 2023)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème