Conférence

Des liens d'amour et d'intérêt : système d'héritage, dotation et relations entre frères et sœurs dans l'Italie moderne (Turin XVIIIe siècle) / Béatrice Zucca Micheletto

Réalisation : 22 mars 2012 Mise en ligne : 22 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Des liens d'amour et d'intérêt : système d'héritage, dotation et relations entre frères et sœurs dans l'Italie moderne (Turin XVIIIe siècle) / Béatrice Zucca Micheletto. In "Frères et soeurs du Moyen Âge à nos jours", colloque international organisé par le laboratoire France Méridionale et Espagne: histoire des sociétés, du Moyen Âge à l'époque contemporaine (Framespa) de l'Université Toulouse II-Le Mirail et par le Centre de recherches historiques de l'Ouest (Cerhio), Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 22-23 mars 2012. (Ce colloque de Toulouse constitue la seconde partie d'un double colloque international dont la première partie s'est tenue à Rennes, les 1er et 2 décembre 2011).Session 1: Fratries et transmission, 22 mars 2012.

Cette communication aborde l'analyse des relations entre frères et sœurs à partir de l'étude des dispositifs d'allocation des ressources mises en places par les familles de l'Ancien régime et, notamment, le systèmed'héritage et la dotation. Elle sufgère que les pratiques de transmission des biens d'une génération à l'autre et la dotation des filles lors du mariage pouvaient affecter la qualité des relations familiales. Dans les pays du droit romain, la dot était la somme constituée par l'épouse et sa famille lors du mariage. Comme cela a été largement expliqué par Diane Owen Hughes, à l'époque moderne la dot était payée à titre d'héritage et correspondait tout court aux droits de la femme pouvait s'attendre de sa famille. Ce principe, qui avait été élaboré pour protéger les patrimoines des familles aisées, était assez répandu à tout niveau social dans le Turin du XVIIIe siècl. En même temps, la dot constituait un effort remarquable pour les familles et donc il y avait la tendance à renvoyer le paiement sur des délais très longs, même au delà de la mort des parents de l'épouse. Ainsi, fréquemment, la dotation devenait une question à résoudre entre frères et sœurs, les premiers étant les héritiers universels de detteset crédits des parents décédés. De cela, témoignent les actes notariés de constitutions dotales, les testaments ainsi que certains procès civils passés devant le Sénat du Piémont. Leur analyse permet d'expliquer dans quels contextes et pourquoi la dotation était un enjeu crucial, capable d'affecter la qualité des relations entre frères et sœurs.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Samir BOUHARAOUA (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2012, 22 mars). Des liens d'amour et d'intérêt : système d'héritage, dotation et relations entre frères et sœurs dans l'Italie moderne (Turin XVIIIe siècle) / Béatrice Zucca Micheletto. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/58885. (Consultée le 23 mai 2022)
Contacter
Documentation

- Béatrice Zucca Micheletto, À quoi sert la dot ? Aliénations dotales, économie familiale et stratégies des couples à Turin au XVIIIe siècle », in "Le contrat de mariage",  Annales de Démographie Historique, 121, 2011-1, 161-186.

- Béatrice Zucca Micheletto, Lavoro femminile, figli ed economia domestica nella Torino di Antico Regime, in "Flessibili/Precarie", Genesis. Rivista della Società Italiana delle Storiche, VII-1/2, 2008, 165-192.

- Diane Owen Hughes, From brideprice to dowry in Mediterranean Europe, Journal of Family History, 7, 1978, 7-43.


> Voir aussi la bibliographie générale dans l'onglet "Documents" de la vidéo d'ouverture du colloque.

Dans la même collection

Sur le même thème