Conférence

Les Amériques noires : identités et représentations. Conférence inaugurale / Jean-Luc Bonniol

Réalisation : 15 octobre 2014 Mise en ligne : 15 octobre 2014
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Les Amériques noires : identités et représentations. Conférence inaugurale / Jean-Luc Bonniol, in colloque "Les Amériques noires : identités et représentations", organisé par le Pôle Sud-Ouest de l'Institut des Amériques, l'Institut de recherche et études culturelles (IRIEC), l'Institut Pluridisciplinaire pour les Études sur les Amériques à Toulouse (IPEAT) et le laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS), Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 15-18 octobre 2014.

Aux Amériques, les puissances coloniales européennes, puis les premières républiques, ont fait de la traite et de l'esclavage des Noirs un des principaux moteurs de leur prospérité économique, qu'il s'agisse de l'exploitation minière ou des grandes plantations. Déportées par millions au cours des siècles, niées dans leur humanité et leurs cultures, les populations d'origine africaine ont dû survivre à la tragédie individuelle et collective de la traite et de la condition servile.Survivre a imposé de se reconstruire : la tragédie de l'esclavage est aussi l'histoire des luttes pour l'émancipation et la dignité, depuis les palenques et les quilombos d'Amérique latine jusqu'aux combats pour l'égalité des droits aux Etats-Unis, dans les années 1960. Du nord au sud du continent, les « Amériques noires » -pour reprendre l'heureuse expression de Roger Bastide- sont à la fois cohérentes et diverses.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Claire SARAZIN (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2014, 15 octobre). Les Amériques noires : identités et représentations. Conférence inaugurale / Jean-Luc Bonniol. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/78185. (Consultée le 20 mai 2022)
Contacter
Documentation

BONNIOL, Jean-Luc (2013). Un miracle créole [introduction], in Jean-Luc Bonniol (dir.), L'Homme, 207-208, juillet-décembre 2013, 7-15. [En ligne : http://www.cairn.info/revue-l-homme-2013-3-p-7.htm].

BONNIOL, Jean-Luc (2013). Au prisme de la créolisation. Tentative d'épuisement d'un concept, in Jean-Luc Bonniol (dir.), L'Homme, 207-208, juillet-décembre 2013, 237-288. [En ligne : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=LHOM_207_0237].

BONNIOL, Jean-Luc (2012). Les théories "anglo-saxonnes" de la créolisation culturelle, in Gerry L'Etang (dir.), "De la créolisation culturelle", Archipélies, 3-4, 31-44.

GLISSANT, Édouard (2009). Philosophie de la relation. Poésie en étendue. Paris, Éditions Gallimard, 168 p.

BONNIOL, Jean-Luc (2007). Les usages publics de la mémoire de l'esclavage colonial, Matériaux pour l’histoire de notre temps, 85, 1/2007, 14-21. [En ligne : http://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-2007-1-page-14.htm].

BONNIOL, Jean-Luc (2007). Racialisation ? Le cas de la colorisation coloniale des rapports sociaux, Faire savoirs. Sciences humaines et sociales en région PACA, 6, 37-46. [En ligne : classiques.uqac.ca/contemporains/bonniol_jean_luc/racialisation/racialisation.html].

GILROY, Paul [1993] (2003). L'Atlantique noir : Modernité et double conscience. Paris, Éditions Kargo, 235 p. [rééd. Éd. Amsterdam, 2010].

BONNIOL, Jean-Luc (2002). Genèse de l’identité de couleur dans les sociétés esclavagistes et post-esclavagistes, Les nouvelles de l’archéologie, 90, 17-19.

BONNIOL, Jean-Luc (1995). Beauté et couleur de la peau, Communications, 60, 185-204. [En ligne : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1995_num_60_1_1918].

BONNIOL, Jean-Luc (1992). La couleur comme maléfice. Une illustration créole de la généalogie des Blancs et des Noirs. Paris, Éditions Albin Michel, 307 p.

GLISSANT, Édouard (1981).  Le Discours antillais, Paris, Éditions du Seuil, [rééd. 1997, 848 p.].

DU BOIS, William Edward Burghardt (1903). The Souls of Black Folk. Chicago, A.C. McClurg & Co Publisher,  Rééd. New York, Bartleby.com, 1999. [En ligne : http://www.gutenberg.org/files/408/408-h/408-h.htm].

> Voir aussi la bibliographie générale à télécharger dans l'onglet "Documents".

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème